archives.volcreole.com
Les archives de Volcreole: le site de référence des Dom-Tom !



Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc


Accueil » Forum » Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc

Auteur: Annonces
Sujet: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc

Auteur: arablack
Date: 21 Aoû 2002 11:19
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Le gouvernement zimbabwéen a appelé mardi à Harare les Noirs sans terre à prendre possession des exploitations des fermiers blancs réquisitionnées, sans attendre la décision des tribunaux sur les nombreux recours déposés par ces fermiers.

"Ceux qui se sont vu allouer des terres devraient prendre possession des fermes et les cultiver", a déclaré mardi le ministre zimbabwéen de la Justice, Patrick Chinamasa, à un média gouvernemental.

La police zimbabwéenne a par ailleurs annoncé avoir arrêté 207 fermiers blancs depuis le début, le 15 août, des interpellations de ceux refusant de se conformer à un ordre de réquisition qui leur donnait jusqu'au 8 août minuit pour quitter leurs terres.

La plupart de ces fermiers, dont les terres qui doivent être redistribuées à des Noirs dans le cadre de la réforme agraire lancée en 2000 par le président Robert Mugabe, ont comparu devant les tribunaux, a déclaré un porte-parole de la police, Wayne Bvudzijena, sans donner plus de détails.

L'organisation de défense des fermiers blancs, Justice pour l'Agriculture (JAG) a quant à elle estimé que 196 fermiers avaient été arrêtés depuis le 15 août, et que parmi eux 145 avaient comparu devant les tribunaux, qui ont rendu des décisions disparates.

Sur les 145 fermiers ayant comparu devant la justice, 15 ont vu les poursuites à leur encontre abandonnées. La plupart des autres ont été remis en liberté sous caution, certains sans conditions, d'autres avec obligation de quitter leurs exploitations immédiatement, d'autres enfin en étant autorisés à continuer à y travailler la journée mais en se voyant interdire d'y rester la nuit.

Jusqu'à présent, les décisions des tribunaux concernant la réforme agraire sont restées lettre morte, le gouvernement n'appliquant pas celles qui lui sont défavorables.

Un fermier blanc avait remporté une bataille légale le 8 août, un tribunal statuant que les terres hypothéquées ne pouvaient pas être saisies sans que l'Etat en ait auparavant informé la banque ou l'institution financière concernée. Mais cette décision favorable aux fermiers n'a pas ralenti le nombre d'évictions.

La majorité des fermiers concernés par l'ordre de réquisition (1.600 selon le gouvernement, 2.900 selon la CFU, le Syndicat des fermiers commerciaux) ont refusé de quitter leurs exploitations.

Les Etats-Unis ont souhaité mardi soir le départ du président Mugabe du pouvoir, faisant valoir que sa politique "folle" conduisait à la famine un pays déjà gravement affecté par la sécheresse qui frappe l'Afrique australe.

"Nous ne considérons pas le président Mugabe comme le dirigeant démocratique et légitime du pays", a déclaré le secrétaire d'Etat adjoint chargé de l'Afrique, Walter Kansteiner, rappelant que Washington considérait les élections de mars dernier comme "frauduleuses".

Au Mozambique, Afonso Dhlakama, chef du principal parti d'opposition (RENAMO), a également condamné les réquisitions de terres décidées par le gouvernement de Robert Mugabe dont le but était selon lui de satisfaire ses "aspirations à conserver le pouvoir".

"Vous n'avez pas besoin de vous embarquer dans des réformes agraires qui mettent le pays à genoux", s'est indigné M. Dhlakama, ajoutant que "Mugabe est en train de punir son propre peuple avec ces réformes".

La réforme agraire s'est accompagnée depuis 2000 de violences allant jusqu'au meurtre, et d'occupations de fermes par d'anciens combattants de la guerre d'indépendance, favorables au gouvernement.

Au moins 59 personnes, pour la plupart membres de l'opposition, ont été tuées au Zimbabwe depuis le début de l'année, victimes de la violence politique, et des milliers d'autres torturées, violées ou intimidées, selon des associations de défense des droits de l'Homme.

-------------------------------------------------------------------
c'est absurde
le président du Zimbabwe espere etre populaire en offrant les terres à son peuple mais au contraire il va conduire son peuple à sa perte car je doute que les terres qui sont redistribuées seront cultivées de bonnes manieres... et ainsi nourrir la population
aye aye aye, la famine continuera ainsi donc toujours en Afrique... où est le bout du tunnel ?
les présidents africains font n'importe quoi (construction de grands édifices qui ne servent à rien, politique de merde comme au zimbabwe), ils pompent l'argent de l'Etat (exemple: Mubutu), la guerre civile fait rage....

Auteur: tichakal
Date: 22 Aoû 2002 18:06
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
mi sa mwen konprann :

kè nèg pa ké sa travay latè. kidonk kité latè ba sé yich kolonyanis-volè latè, épi kité nèg nan dalo.

patat sa pito, léga !!!


mugabe kouyon bon kouyon. mè sé an désizyon ISTORIK ki mérité rèspé épi rèflèksyon.

latè ta la, sé té ta nèg. blan vini vòlè'y. sonjé sa !!! (menm si atjòlman sa ki ni sé gran bitasyon épi gran fèwm pakoté Zimbabwé sé pa yo ki vòlè sé latè'a. mè yo érité di yo, san swé an gout laswè yo)

alò pandan léwòp ka fè wòl konsi mugabe sé té satan-an-pèsonn, annou réfléchi tibren.

tousa mwen sav, sé kè lè lèsklavay pran fen, sé pa sé nèg la yo dédomajé, sé sé batjé'a .....

Auteur: arablack
Date: 22 Aoû 2002 18:15
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
justement j'ai posté ce sujet expres
je m'attendais à ce genre d'avis
he bien, la décision du président du Zimbabwe est une décision populaire justement
et là n'est pas la question de la couleur
c'est clair que c dégueu que 200 fermiers blancs aient la totalité des terres alors que des milliers de noirs veulent la cultiver
mais justement, sans tenir compte de la couleur, c'est ces fermes là qui fournissaient une part dans les ressources en alimentation
et en effet découper les terres en petits morceaux ne va pas aider le pays à contrer la famine !!!
par contre il existe des terres non utilisées par les fermiers, celle là devraient etre redistribuées
enfin je ne pense pas que le morcellement des terres aidera à la culture des terres
et la priorité n'est pas de donner un équilibre au niveau des couleurs de peau quant à l'occupation des terres mais bien de nourrir un peuple qui n'en peut plus chaque jour

Auteur: tichakal
Date: 22 Aoû 2002 18:59
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
(sé sa mwen té ka atann tou. ou ka anni di sa'w wè latélé)

é ben byen !!! si nou ka alé konsa, i ni anlòt solisyon alò !!!

si sé "la priorité n'est pas de donner un équilibre au niveau des couleurs de peau quant à l'occupation des terres mais bien de nourrir un peuple qui n'en peut plus chaque jour", i ni anlòt solisyon.

kè lézétazini ouben léwòp ouben tousa ki ofiské (dapré yo) anèksé Zimbabwé !!! Piské sé nèg la kouyon ...

Man ka pansé sé an mannyè réfléchi tibren senp. Sé moun ta la pa bizwen manjé sèlman, yo bizwen péyi yo alé douvan é kè yo trapé an travay ka fè yo manjé épi viv byen.
Avan Mugabe fouté bòwdèl li, sitiyasyon an pa té djè bèl. Moun té ka mò fen toujou é sé fèmyé blan an té ka plen bouden yo.
Mi yonndé chif :

Londjè lavi : 46 lanné (1960), 43 lanné (2000)
Chans pou moun mò : 159/1000 (1960), 117/1000 (2000)
Strikti PIB'a : Agrikilti 11 %
Lendistri 14 %
Sèvis 75 %

Tou sa pou di, sé pa lè Mugabe désidé fouté blan dèwò di sé fèwm la, kè lanmizè rantré nan péyi'a.

Sitiyasyon'an té menm kritik piskè té ni an rézon di : sé pa fòt yo, sé fòt sé blan'an ka èsplwaté.

Atjòlman, Mugabe , a pa ti fè misyé ni anlè'y !!! atjòlman pa ni rézon di "sé pa fòt yo, sé fòt sé blan'an ka èsplwaté"
Atjòlman ou kéy pé jijé si sé moun zimbabwé ka fouté bòwdèl ouben si sé kolonylis ki ka kontinyé fouté ta yo

Auteur: ::dajay::
Date: 22 Aoû 2002 19:46
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Bon mon avis:
C'est simple je suis assez d'accord avec Tichakal sur le fait que cette décision est historique etc.
De plus le Zimbabwe était déjà un pays dans la merde, c'est pas ça qui peut le faire empirer...

Si on le prends "mathématiquement" oui, peut être...

Mais grâce a cet évenement ce pays, plutôt les habitant de se pays vont recouvrer une fierté qu'ils avaient perdus... Il vont travailler encore plus... car il auront un sentiment d'autonomie, d'assurance et de réussite en tête... Ils travaillerons pour eux !!!

Ok c'est injuste pour certains fermiers blancs mais franchement, ayant vu des reportage sur leur situation (vive Planètes) je ne vais pas les plaidre vu qu'il ont tous un "quelquechose" derrière eux

La grande crainte que j'ai c'est que Mugabe en profite pour annexer le pays à sa botte... Je ne connais pas assez bien la situation du Zimbabwe et même celle de Mugabe pour pouvoir m'avancer sur cela


De toute façon le temps nous dira, si jamais le Zimbabwe réussi, cette décision risque de faire domino en Afrique... Cependant je ne sais pas si les "gouverants du monde" vont laisser ça passer...

Auteur: bondamanjack
Date: 22 Aoû 2002 20:30
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Le drame des dictatures, c'est qu'elles donnent toute licence aux malades mentaux, aux mégalomanes, aux méchants, aux malhonnêtes gens d'aller jusqu'au bout de leur folie, de leur mégalomanie, de leur méchanceté, de leur malhonnêteté.

Auteur: taopaypay
Date: 23 Aoû 2002 09:24
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
cette prise des terres par le force ne resoudra rien , bien au contraire, effectivement dajaay, le peuple va travailler encore plus , mais sous la coupe d'un dictateur qui n'en a rien à foutre de son peuple et qzui pretexte ce soulevement^pour assoir son autorite sur le pays (cf voir histoire avec mobutu) le peuple va creuver encore plus de faim

et desole d'en decevoir certains, mais en ce moment ce n'est aps de fierté que ce peuple à besoin mais reelement d emanger

maintenat il est clair que le blancs se sont octroyés les terres de manieres illegales, mais ce n'est certainement pas la bonne solution

Auteur: roz-n
Date: 23 Aoû 2002 12:07
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
un vrai président (honnête et sensé) aurait su résoudre d'une manière différente ce problème. Il a choisi une solution extrème et radicale en "renvoyant" les blancs du pays...
Je suis sûre qu'il y avait des solutions plus douces, plus intelligentes...
Il aurait dû favoriser les entreprises du peuple africain pour qu'il se développe, et laisser les blancs (qui font travailler et manger une partie du peuple) à leurs affaires !
L'union fait la force. C'est un principe qui me semble essentiel face à l'énormité de la tâche à accomplir pr ces pays.
Les fermiers avaient l'expérience.
Maintenant, on les a renvoyé. Qui va apprendre au peuple les meilleures techniques pour cultiver les terres, etc...? parce que l'agriculture c'est une science, c'est pas facile, surtout dans les terres africaines (je suppose).

Le peuple Africain retrouvera sa fierté ? et après ? à quoi bon ? c'est ce que j'appelle de la fierté mal placée !
Il y a plus de fierté a progresser ensemble, apprendre, trouver un équilibre afin que ce ne soit plus la minorité qui domine mais un peuple entier qui vive...

Auteur: kdsand
Date: 26 Aoû 2002 23:50
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Les pays riches l'histoire le confirme ont pris des décisions assez souvent très cruelles pour asseoir leur pouvoir.L'Amérique du sud en ce moment se révolte..Bon l'Afrique, continent très traumatisé nécessite une vie décente.Ce qui se passe au Zimbabwe peut-être un début qu'on ne devrait surtout pas critiquer..

Auteur: P'ti Loup
Date: 29 Aoû 2002 12:04
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
kdsand a écrit:
Les pays riches l'histoire le confirme ont pris des décisions assez souvent très cruelles pour asseoir leur pouvoir.L'Amérique du sud en ce moment se révolte..Bon l'Afrique, continent très traumatisé nécessite une vie décente.Ce qui se passe au Zimbabwe peut-être un début qu'on ne devrait surtout pas critiquer..


Tu as raison, on ne devrait surtout pas les critiquer !!!!
Quand un dictateur megalomane dirige tout droit un peuple à sa perte à cause de famines, on devrait l'applaudir sous prétexte qu'il est noir et qu'il reprend des terres aux blancs ?
Ne nous faisons pas d'illusions, les dirigeants du Zimbabwe qu'ils soient noirs ou blancs mangeront toujours à leur faim et si ça tourne vraiment mal, ils pourront toujours se réfugier dans un des pays riches qu'ils auront critiqué lorsqu'ils étaient au pouvoir .... Par contre, le simple noir de base verra lui mourir sa femme et ses enfants sans pouvoir aller ailleurs !
Par contre, il aura sa fierté de noir bien haut !
De qui se moque t'on ? Vous croyez que le paysan zimbabwéen noir il en a quelque chose à faire de la fierté des noirs de tous les pays et de celle de ses dirigents ?
Merci de répondre à ma question !

Tiembé raid

Auteur: Sirene.des.salines
Date: 29 Aoû 2002 14:45
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Je ne connais pas suffisament Mugabé et sa politique (meme pas du tout) pour prevoir et prejuger de la suite des evenements donc je ne m'avancerais pas la dessus .

Seulement pkoi n'arretez vous pas de dire que les noirs ne sauront pas quoi faire ni comment faire avec ces terres ------>comme dit tichakal "nèg kouyon???" et vous ne leurs faites pas confiance .

La decision est certes qqes peu choquante pour nous petits occidentaux que nous sommes, elevés par les droits de l'homme,la justice ,à coup de il faut s'entraider ,s'aimer les uns les autres,oublier et voir de l'avant et patiti et patata.............mais vous vivez dans quel monde???????????

Vous croyez qu'il est facile de vivre,grandir et entreprendre dans un pays qui ne vous appartient pas??Vous croyez qu'il est facile de constater sans reagir que ceux a qui il appartient (qu'ils soient blancs verts ou jaunes) l'ont acquis malhonnetement??Comment peux tu dire roz-n que c de la fierté mal placée??Ou doit on placer sa fierté alors??

roz-n a écrit:

Les fermiers avaient l'expérience.
Maintenant, on les a renvoyé. Qui va apprendre au peuple les meilleures techniques pour cultiver les terres, etc...? parce que l'agriculture c'est une science, c'est pas facile, surtout dans les terres africaines (je suppose).
Le peuple Africain retrouvera sa fierté ? et après ? à quoi bon ? c'est ce que j'appelle de la fierté mal placée !
Il y a plus de fierté a progresser ensemble, apprendre, trouver un équilibre afin que ce ne soit plus la minorité qui domine mais un peuple entier qui vive...


Jusqu'a quand devra ton baisser la tete en disant "oui blanc toi tu sais faire et moi je suis couillon,je ne saurai jamais faire comme toi et heureusement que tu es là pour me donner a manger" ! Je trouve ça vexant,blessant et humilliant !!

Je suis presque d'accord avec toi que sur un point "trouver un equilibre".La balance ne penchait que d'un coté maintenant elle penche de l'autre mais en y pensant bien IL N'Y AURAIT PAS DU AVOIR DE BALANCE!(un peu comme si je vais chez toi je te prends tout puis je reviens en te disant "trouvont un equilibre",je te rends la moitié C pas la peine de me dire,je vous vois venir de loin ,que C simpliste parce que je m'adapte à la decision de Mugabé encore plus simpliste)

Maintenant, sachez que je ne suis pas sure d'approuver (je dis "pas sure" parce que je n'en sais pas suffisement sur les consequences possibles pour juger) mais que je comprends et je crois aussi qu'aucune solution ne sera jamais satisfaisante pour personne parce que les blessures sont encores des plaies ouvertes et qu'on ne peut rien construire sur des sables mouvants.

Auteur: P'ti Loup
Date: 29 Aoû 2002 15:15
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Mais à aucun moment, il n'a été dit ou écrit les blancs savent cultiver la terre et les noirs ne le sauront pas mais simplement aujourd'hui il ya une économie au Zimbabwe qui fait que les gens ont à peu près à manger...
Pour le plaisir on va rompre brusquement cet équilibre en faisant du jour au lendemain de la distribution de terre (sur quels critères ?????) et en prenant des sans abris des villes et en leur disant maintenant tu es fermier et fais pousser ce qui pourra te nourrir et ensuite il faudra que tu fournisse en aliment le reste du pays !
Moi si demain on me dit moi citadin, hop tu es fermier et ben c'est pas du racisme ou de la ségrégation de dire que mon champ donnera forcément moins que celui de quelqu'un qui fait ça depuis toujours !
Ce que je vois c'est que ce pays et ces habitants vont par ricochet manquer de nourriture dans un an ou deux et là on fera appel à l'aide internationale occidentale et franchement moi, ça ça me fait plus honte que de savoir qu'il reste des fermiers blancs descendants de racistes ! Ce qui me fait honte, c'est pas qu'il y ait des famines en Afriques mais que ce soit des famines qui 9 fois sur 10 sont causées par décisions de dirigents megalos et par des luttes fraticides entre fractions ou ethnies voisines.... Et après on va demander l'aide de l'ONU et des pays occidentaux pour faire la police.
Une solution à ce problème aurait pu être effectivement de redistribuer les terres mais en faisant ça petit à petit en douceur pour qu'il y ait un transfert de compétence !

Tiembé raid

Auteur: roz-n
Date: 29 Aoû 2002 15:45
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
je pensais juste qu'il y a une manière de faire Sirène, et que ce n'est pas en prenant une décision aussi radicale que le président va aider son pays (d'où la fierté mal placée).
L'évolution vers l'inversement des tendances (que les noirs reprennent le dessus ds ce pays dont ils sont issus, où ils ont leurs racines) doit, selon moi, se faire en douceur, progressivement.
Actuellement, c'était les blancs qui avaient l'argent, argent qui servait aussi à acheter des machines pr permettre une culture relativement importante...bien que pas suffisante face à l'existence de la famine.
Qu'est-ce que les Zimbabwéens vont pouvoir cultiver s'ils n'en ont pas les moyens ?
Est-on sûr que pr accompagner sa mesure de renvoyer les blancs "chez eux", le Président va donner à la population les moyens financier de cultiver la terre ?

Tu sais bien que je ne me permettrais pas de dire ou penser que les noirs ne sont pas capables de faire telle ou telle chose, mais je pense juste que dans le contexte présent (très difficile), ils n'ont pas les moyens financier pr s'en sortir la tête haute. Je ne vois pas en quoi ce que le Président a fait serait bénéfique pour sa population.

Auteur: Sirene.des.salines
Date: 29 Aoû 2002 16:10
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
On est a peu pres d'accord maintenant Roz-n.Mais sache qu'il y a une grande difference entre dire "qui va leur apprendre " et dire "qui va les financer"......!
Je doute egalement que Mugabé ne lache un centime (qu'il aurait été cherché où d'ailleurs?)!
Je suis aussi d'accord sur le coté progressif.........sauf que C pas Alice aux pays des merveilles.........

Donc dite moi si je me trompe : le problème ne vient pas de la decision en elle meme(elle se tient ideologiquement,oui ou non?) mais de celui qui a pris cette decision qui selon vos dires(moi j'le connais pas) est un kouyon dictateur.Or une mesure pareille ne peut aboutir à qqe chose de positif si on "assure" derrière (cad une vraie politique de redistribution et une vraie politique agricole),ce qui (vous pensez) à coup sur ne sera pas le cas!!!

G bien resumé la situation ????

Auteur: roz-n
Date: 29 Aoû 2002 16:29
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Sirene.des.salines a écrit:

Je suis aussi d'accord sur le coté progressif.........sauf que C pas Alice aux pays des merveilles.........

c clair mais comme le cas réél n'est pas non plus féérique vu que les conséquences risquent d'être douloureuses...

sinon tu as assez bien résumé la situation (pour moi en tout cas)
Désolée de ne pas m'être assez clairement expimée dès le début...

Auteur: P'ti Loup
Date: 29 Aoû 2002 16:32
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Exactement sirène:
tu as très bien résumé la situation. Tôt ou tard il faudra restituer les terres aux paysans noirs mais il faut faire ça intelligemment et le plus en continuité possible car derrière on parle de viez humaines : si cela se passe dans le chaos comme c'est le cas aujourd'hui, il y aura forcément des perdants et nous connaissons tous les perdants: les noirs pauvres qui seront les premiers à voir leurs enfants mourir avant d'eux même périr !

Tiembé raid

Auteur: DJ SparK
Date: 29 Aoû 2002 18:19
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc

Ma connaissance du sujet est proche de 0.
Mais quellle que soit la manière dont ces terres ont été acquises par les blancs, je ne pensent pas que ce soit la bonne méthode pour les redistribuer.
Qui de normalement constitué se laisserait désaisir de ses biens par réquisition ?

Auteur: Amapola
Date: 30 Aoû 2002 01:31
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Hello a tous mes frangins(es)

Je lis vos posts tous judicieux ,et j'aimerais vous apporter ma reflexion .

Il convient a mon avis de replacer les choses dans leur contexte , le probleme des "blancs" au ZIMBAWE ,n'a rien a voir avec leur couleur en tant que telle .
Qui sont ces "blancs" & que representent ils ? quels valeurs defendent-ils ?

celle de la segregation et de l'apartheid .

le ZIMBAWÉ ce n'est ni DISNEYLAND , ni VOLCREOLE , ou nous sommes tous heureux de vivrent ensembles et de nous apprecier quel que soit nos couleurs .
c'est comme l'Afrique du sud un pays de l'apartheid (anciennement la Rodhesie .)

Mugabé est un dictateur sans etats d'ame ,je ne l'aime pas , mais je le prefere dans tous les cas de figure a IAN SMITH (citoyen britannique) chef d'etat de la Rodhesie garant de l'apartheid et de la repression qui va avec dans ce pays .

Je m'excuse d'avance aupres de vous quand a la longueur de ce post , mais j'espere que certains le liront jusqu'au bout , car si le sujet vous interpelle réellement vous devez savoir les choses suivantes :

La presse britannique publie avidement des témoignages de fermiers blancs qui se plaignent de l'injustice que leur fait le "terrible Mugabe". Ils s'identifient ainsi à l'arrogance des coloniaux qui prétendent avoir droit à toute la richesse et qui trouvent normal que les fermiers noirs doivent végéter sur des terres moins bonnes et mal réparties. Jusqu'à ce jour, 4.000 fermiers blancs possèdent les 11 millions d'hectares des terres les plus fertiles du pays. Un million de fermiers noirs doivent se contenter de 16 millions d'hectares de sols moins fertiles. Pour Mugabe, la réforme agraire doit rompre définitivement avec la période coloniale.
Mugabe: "Tous les blancs loyaux peuvent rester ici"

Mugabe a défendu sa décision le 12 août: "Ce sont seulement les cupides qui se plaignent. Tous les fermiers blancs honnêtes et bien intentionnés qui veulent poursuivre une carrière agricole en tant que citoyens loyaux de ce pays recevront des terres pour ce faire. Pas une seule famille d'agriculteurs ne sera laissée complètement sans terre. A ceux qui prétendent posséder ce pays et pouvoir le gérer au nom de la Grande-Bretagne, nous disons: le jeu est fini, retournez là où vous êtes à votre place. Il n'y a pas de place ici pour les cupides et les dominateurs. Ni l'or ni l'argent ne pourront acheter notre souveraineté. Nous ne sommes pas à vendre et le Zimbabwe n'est pas à vendre. Le Zimbabwe est pour les Zimbabwéens. Nous ne sommes pas pour le plus offrant, qu'il soit d'Europe ou d'ailleurs. Notre peuple est le seul auquel revient ce pays. Nous ne nous laisserons pas dissuader sur ce point vital, la terre. Cette terre est à nous."

Quand Mugabe est arrivé au pouvoir en 1980, le Zimbabwe était un des fers de lance de la lutte anti-impérialiste. Mais l'enthousiasme révolutionnaire s'est rapidement émietté. Pendant 20 ans, Mugabe a essayé, par de lentes réformes, de briser les structures et les possessions coloniales. Sans résultat. Mugabe a petit à petit perdu le soutien des paysans pauvres. Jusqu'à ce qu'en 2000 il change de cap et revienne aux plans initiaux d'expropriation. C'est avec ce programme qu'il a obtenu une petite majorité lors des dernières élections.

La seule chose qu'on peut reprocher à Mugabe est qu'il a attendu beaucoup trop longtemps avant de lancer la réforme agraire. Mais ce qui, pour les paysans noirs, est naturellement une réforme radicale et démocratique est bien sûr une atteinte insupportable à la propriété privée pour les seigneurs coloniaux.


La famine avec l'aide de la réforme agraire?
Quand les riches propriétaires sont menacés de perdre leurs privilèges et leurs biens, ils ne reculent devant aucun moyen de guerre économique et politique. Tous les journaux occidentaux se sont empressés de décrire la famine catastrophique que causerait la réforme agraire. "A un moment où 13 millions de personnes meurent de faim en Afrique australe, des économistes et des diplomates occidentaux disent que le lancement de la réforme agraire a fait en sorte que le Zimbabwe n'est plus autosuffisant sur le plan alimentaire."1 L'ensemble de la presse "libre" occidentale reprend ainsi platement les mensonges du gouvernement britannique et des fermiers blancs du Zimbabwe.
La vérité est que la réforme agraire est la seule voie vers la sécurité alimentaire. Les petites fermes produiront d'ailleurs plutôt pour le marché local que pour les grands magasins occidentaux. Le journal britannique The Guardian doit l'admettre: "Dire que la réforme agraire est principalement responsable de la famine, c'est de la fantaisie. Il est vrai que les 4.500 fermiers blancs possèdent deux tiers des meilleures terres. Cependant, beaucoup d'entre eux ne produisent pas de nourriture, mais bien du tabac. 70% de la récolte de maïs du pays sont produits par de petits fermiers noirs qui travaillent dur pour survivre sur les terres moins fertiles que les blancs leur ont laissées.


Après le FMI, l'Otan et l'Onu,
voici le NEPAD
Si Mugabe fait chasser les fermiers récalcitrants, la communauté impérialiste aura de nouveau la bouche pleine des "droits de l'homme". Pour s'y préparer, le Fonds Monétaire International et l'Organisation mondiale du Commerce ont déjà créé un instrument particulier pour mettre au pas les dirigeants africains rebelles.
En janvier 2001, quelques dirigeants africains ont signé, sous l'il vigilant du FMI, un document intitulé NEPAD (nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique). Les réactions au discours de Mugabe la semaine dernière montrent clairement à quoi il va servir. Le ministre britannique Peter Haine écrit: "Le NEPAD donne une vision sur l'avenir de l'Afrique. Cette vision reconnaît que la communauté donatrice a raison de lier l'aide au respect des droits de l'homme et de la démocratie. Des régimes comme celui du Zimbabwe ne pourront pas compter sur le soutien du monde développé. Le message aux voisins du Zimbabwe est qu'une bonne gestion est importante. Les affamés, les paysans, sont tous des victimes de la mauvaise gestion de Mugabe: noirs et blancs, riches et pauvres."1

En d'autres mots, ceux qui ne gouvernent pas selon les volontés des gouvernements occidentaux et des multinationales seront boycottés, au nom du NEPAD, et pourront s'attendre à de grandes campagnes appelant leurs populations à la guerre civile.
Il y a plusieurs raisons pour lesquelles le processus de redistribution des terres au Zimbabwe a ete retarde de plus de 20 ans.

Pour commencer n' oublions pas que la guerre de liberation de 15 ans menee au Zimbabwe avait pour principale cause l' appropriation des richesses du pays et du pouvoir politique par la petite minorite blanche; dans la mesure ou la Rhodesie (Zimbabwe), dirigee par Ian Smith, avait declare son independance des 1965. Une declaration unilaterale d' independance issue par le gouvernement europeen de Ian Smith qui n' avait pas ete reconnue par la Grande- Bretagne.

En 1979 la conference de Lancaster House avait ete organisee pour preparer une nouvelle constitution qui etablirait une independance totale du Zimbabwe ( reconnue par la Grande- Bretagne ) avec a sa tete un gouvernement Africain.

L' un des traites signes a Lancaster House entre le gouvernement de Ian Smith et la coalition de partis politiques africains specifiait que la redistibution des terres n' aurait pas lieu avant 1990; c' est a dire 10 ans apres l' independance qui aurait lieu en 1980.
Le gouvernement americain de Jimmy Carter - Notons que les Etats- Unis et les pays de l' Europe de l' Ouest avaient soutenu la minorite blanche durant la guerre de liberation - s' etait engage a verser a partir de 1990, 70 millions de dollars tous les ans pour financer la redistribution des terres. La Grande- Bretagne s' etait egalement engagee a financer une redistribution equitable des terres a partir de 1990.
En 1990, plus personne en Occident ne voulait entendre parler du financement d' une redistribution equitable des terres au Zimbabwe.
Mugabe aurait bien pu faire pression sur les Etats- Unis et la Grande-Bretagne a ce moment la, mais il y avait des problemes plus urgents a regler.
L' Afrique du Sud etait le dernier pays africain encore dirige par une minorite blanche raciste et oppressive. Avant il y avait aussi la Zambie, le Malawi, l' Angola, le Mozambique, la Namibie sans oublier bien sur le Zimbabwe, car contrairement a ce qu' on raconte, le systeme oppressif qui accompagne la segregation raciale n' etait pas unique a l' Afrique du Sud.
La priorite selon Julius Nyerere et les autres dirigeants de la region etait d' assister les freres sud- africains dans leur combat.
Il faut noter que Robert Mugabe a passe 10 ans dans les geoles du gouvernement raciste et oppressif de Ian Smith pour ses convictions politiques. En tant que dirigeant du Zimbabwe il a aussi participe a la liberation de la Namibie et a la guerre civile au Mozambique ou le RENAMO ( Resistance Nationale du Mozambique) etait finance par le gouvernement europeen raciste d' Afrique du Sud.
Recemment, sous la pression des veterans de la guerre d' independance, Mugabe a ete oblige de reconsiderer le probleme de la redistribution des terres et de passer aux actes pour conserver le pouvoir...
Tout comme l' economie sud- africaine, l'economie zimbabweenne est controllee par de puissantes familles aristocratiques europeennes qui ont fait la pluie et le beau temps en Afrique australe depuis l' epoque coloniale.
Par exemple la dynastie Oppenheimer basee en Afrique du Sud, possede plus de 2,4 millions d' acres de terre au Zimbabwe (l' equivalent d' un tiers de la Belgique).
Comme en Afrique du Sud, de puissantes companies anglo- americaines telles que De Beers et Anglo- America Corp. ont le monopole dans l' exploitation des minerais zimbabweens.
Dans la capitale, Harare, comme dans les autres villes du pays la plupart des immeubles appartiennent aux fermiers europeens et a de puissantes familles coloniales a la tete de companies telles que Barclays, Standard Bank et Old Mutual Insurance Corp.
Pouvait on redistribuer les terres sans le soutien financier des Etats- Unis et de la Grande- Bretagne tout en evitant de faire autant de bruit et de provoquer tant de souffrances?
Peut etre...Mais un processus plus long aurait donne a ceux qui y sont completement opposes l' occasion de le saboter.
Dans tous les cas la Grande- Bretagne s' est maintenant engagee a assister les fermiers europeens depossedes de leurs terres (certains d' entre eux avaient plusieurs fermes) qui sont d' origine britannique. Presque tous les fermiers affectes par la redistribution des terres les plus fertiles du Zimbabwe sont d' origine britannique.


savoir si l'intégralité des grands propriétaires terriens du Zimbabwé sont blanc. Car, le noir comme le blanc peut exploiter son frère, le sous-payer, le maltraiter. Donc, si l'on décide d'exproprier des propriétaires autant tous les exproprier. Pourquoi se baser sur la couleur de la peau et non sur les valeurs défendues par chacun et leurs actes ?

Si le Zimbabwé mène cette politique est-ce pour des bonnes raisons ou uniquement pour la publicité ? Pour que Mugabé asseye un peu plus son emprise sur le pays ?

Rappellons-nous les atrocités du communisme où les fermes communautaires étaient dirigées par une minorité au détriment de la majorité. Voyons la terreur des goulag qui a régné en Russie et qui continue de régner en Corée du Nord.

Une fois que les terres seront débarrassées de leurs anciens propriétaires qu'en fera Mugabé. Seront sa propriété ? Seront-elles vendues au Zimbabwéen le plus riche ? Seront-elles réparties selon un modéle communiste ? En Algérie, à la fin de la guerre, comme au Maroc d'ailleurs, des terres ont été laissées à l'abandon et le sont encore maintenant. Pourquoi ? A cause de l'avidité des hommes qui ne supportent pas que leur voisin puisse réussir mieux qu'eux.
Citation de Sartre : "l'enfer c'est les autres"
La question qui se pose ici est : "quels autres ?"

Pour ce qui est de Mugabe, comme beaucoup de resistants africains devenus chefs d' Etat, il a perdu son statut de heros depuis fort longtemps. Comme la plupart d' entre eux il s' est laisse corrompre et a trahi les interets de son peuple.

La situation dans laquelle se trouve le Zimbabwe en ce moment a pour principale cause la mauvaise gestion que Mugabe et sa clique ont faite des finances de l'Etat. En tout et pour tout Mugabe est loin d' etre un dirigeant exemplaire.


Ce n' est pas Mugabe qui a provoque ce processus eclair de redistribution des terres mais les veterans de la guerre d' independance; ces paysans sans terre qui ont attendu pendant 20 ans que Mugabe les recompense pour leurs sacrifices.

Pendant plus de 20 ans, Mugabe et son parti, le ZANU- PF, ont tenu les pauvres paysans veterans de guerre en laisse.
Quand il leur est devenu clair que Mugabe etait devenu trop corrompu pour agir en leur faveur les paysans se sont rebelles contre leur leader. C' est le soutien de ces paysans qui fait la force politique de Mugabe, alors pour conserver son pouvoir la seule solution etait de les assister dans un processus rapide et brutal de redistribution des terres.

Le fosse entre riches et pauvres est l' une des principales causes de conflit en Afrique. Les guerres civiles ne seraient pas aussi frequentes sur le continent s' il n' y avait pas dans la plupart des pays un fosse enorme entre riches et pauvres. C' est le meme genre d' inegalite sociale qui a mis fin a la colonisation.

Les gens font la guerre au nom de la democratie, mais en fait c' est la faim qui les anime, c' est pourquoi ils oublient la democratie des qu' ils ont le ventre plein.
Si nos dirigeants s' accrochent autant au pouvoir, c' est parce qu' ils ont tellement peur d' avoir a nouveau le ventre vide.

Si Mugabe n' avait pas gagne les elections ou s' il n' avait pas cede aux pressions des paysans sans terre, le Zimbabwe aurait certainement ete le theatre d' une nouvelle guerre civile ou d' un genocide comme au Rwanda.
Souvenez vous que l' armee zimbabweenne a declare pendant les elections qu' elle n' accepterait pas d' etre commandee par une personne qui n' a pas combattu pendant la guerre d' independance. C' est justement le cas de Morgan Tsvangirai, le leader de l' opposition au Zimbabwe.
En fait les fermiers blancs depossedes de leurs terres devraient remercier Mugabe car en sauvant son fauteuil presidentiel, il leur a egalement sauve la vie. Personnellement je prefererais plutot etre chasse de ma maison que d' etre assassine a coup de machettes.
De la meme facon il viendra un moment ou le processus de redistribution des richesses en
Afrique du Sud devra etre accelere car l' ANC ne pourra pas controler les populations noires qui vivent au seuil de la pauvrete eternellement.
Tot ou tard il faudra trouver une solution plus rapide pour eviter une revolution a la francaise et le bain de sang qui l' accompagnerait.
Le probleme avec les Hommes c' est qu' ils ne sont pas tres patients, surtout lorsqu' ils sont affames.

Etre riche dans un pays misereux, c' est comme nager avec une plaie beante dans des eaux infestees de requins. Si le pouvoir en place n' est plus en mesure d' assurer votre protection, vous etes un peu dans la merde...

je repete que je ne supporte pas tous ces salopard de dictateurs ,mon pere a laissé sa vie au nom de la democratie dans un camp sordide en GUINÉE (le camp boiro)sous le regime d'un des pires salaud qu'est eu l'Afric SEKOU TOURÉ .

Mais il faut arreter de prendre les negres pour des couillons !

ZIMBABWE
(Robert Nesta Marley)

Every man gotta right to decide his own destiny,
And in this judgement there is no partiality,
So arm in arms, with arms,
We'll fight this little struggle,
'Cause that's the only way we can
Overcome our little trouble,
Brother, you're right, you're right,
You're right, you're right, you're so right,
We go fight, we'll have to fight,
We gonna fight, fight for our rights,
Natty Dread it in-a Zimbabwe,
Set it up in Zimbabwe,
Mash it up-a in-a Zimbabwe,
Africans a-liberate Zimbabwe, yeah,
No more internal power struggle,
We come together to overcome the little trouble,
Soon we'll find out who is the real revolutionary,
'Cause I don't want my people to be contrary,
And, brother, you're right, you're right,
You're right, you're right, you're so right,
We'll have to fight, we gonna fight,
We'll have to fight, fighting for our rights,
Mash it up ina Zimbabwe,
Natty trash it ina Zimbabwe,
Africans a liberate Zimbabwe,
I and I a liberate Zimbabwe,
Brother, you're right, you're right,
You're right, you're right, you're so right,
We go fight, we'll have to fight,
We gonna fight, fighting for our rights,
To divide and rule could only tear us apart,
In everyman chest, there beats a heart,
So soon we'll find out who is
The real revolutionaries,
And I don't want my people
To be tricked by mercenaries,
Brother, you're right, you're right,
You're right, you're right, you're so right,
We go fight, we'll have to fight,
We gonna fight, fighting for our rights,
Natty trash it ina Zimbabwe,
Mash it up ina Zimbabwe,
Set it up ina Zimbabwe,
Africans a liberate Zimbabwe,
Africans a liberate Zimbabwe,
Natty dub it ina Zimbabwe,
Set it up ina Zimbabwe,
Africans a liberate Zimbabwe,
Every man got a right to decide his own destiny...

Chaque homme a le droit de choisir sa propre destinée,
Et dans son jugement, il n'y a pas de partialité,
Alors main dans la main, avec les armes,
On va se battre,
Car c'est la seule manière
De résoudre nos petits ennuis,
Mes frères vous avez raison, vous avez raison,
Vous avez raison, vous avez tellement raison,
On doit se battre, on doit se battre,
On va se battre pour nos droits,
Le Natty Dread au Zimbabwe,
Fixe les règles au Zimbabwe,
Fait des dégâts au Zimbabwe,
Les Africains vont libérer le Zimbabwe,
Plus de lutte interne pour le pouvoir,
On se rassemble pour mettre fin au petit problème,
Bientôt on saura qui sont les vrais révolutionnaires,
Car je ne veux pas que mon peuple soit contrarié,
Mes frères vous avez raison, vous avez raison,
Vous avez raison, vous avez tellement raison,
On doit se battre, on doit se battre,
On va se battre pour nos droits,
Fait des dégats au Zimbabwe,
Natty le bousille au Zimbabwe,
Les Africains vont libérer le Zimbabwe
Je libérerai le Zimbabwe,
Mes frères vous avez raison, vous avez raison,
Vous avez raison, vous avez tellement raison,
On doit se battre, on doit se battre,
On va se battre pour nos droits,
Diviser pour règner ne peut que nous déchirer,
Dans chaque poitrine, il y a un coeur qui bat,
Alors bientôt on saura
Qui sont les vrais révolutionnaires,
Et je ne veux pas que mon peuple
Soit corrompu par des mercenaires,
Mes frères vous avez raison, vous avez raison,
Vous avez raison, vous avez tellement raison,
On doit se battre, on doit se battre,
On va se battre pour nos droits,
Natty le bousille au Zimbabwe,
Fait des dégâts au Zimbabwe,
Fixe les règles au Zimbabwe,
Les Africains vont libérer le Zimbabwe
Les Africains vont libérer le Zimbabwe
Natty dub au Zimbabwe,
Fixe les règles au Zimbabwe,
Les Africains vont libérer le Zimbabwe
Chaque homme a le droit de choisir sa propre destinée...


Lors de son voyage en Afrique, Bob a pris connaissance de la guerre civile qui faisait rage en Rhodésie du Sud, où une poignée de rebelles indépendantistes, sous la houlette de Robert Mugabe, luttait pour la libération du pays. Concerné et ému par cette situation, Bob écrit dès son retour en Jamaïque "Zimbabwe", (le nom africain du pays), où il exprime sa solidarité avec le mouvement de libération. "Frères, vous avez raison, vous avez tellement raison, on va se battre, on doit se battre pour nos droits".
Evidemment, en peu de temps, les dits rebelles Zimbabwéens s'appropriaient la chanson (ainsi que d'autres de Bob) et en faisaient leur chant de guerre. Quelques mois après, ils avaient gagné : la Rhodésie retrouvait son indépendance, devenant ainsi le dernier état africain libéré des colonisateurs occidentaux, et reprenait son nom de Zimbabwe. Pour les cérémonies officielles de l'indépendance, Bob se retrouva - fort logiquement - invité d'honneur, à côté du Prince Charles (représentant le pays colonisateur, l'Angleterre), avec qui il eut une conversation d'environ une heure.
Sentir que sa musique avait contribué à l'avancée de l'histoire fut une expérience dont Bob ne se remit jamais tout à fait.

AMAPOLA
@+
QUE LA PAIX VOUS SOIT DOUCE & VOUS RESTE

Auteur: Seku
Date: 30 Aoû 2002 02:47
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Je pense qu'une action radicale était nécessaire! Il était en effet inadmissible que quelques centaines de fermiers possedent tous les outils de production agricole d'un pays!!! On peut dire tout ce qu'on veut, ces fermiers ne se seraient jamais laissés déposséder 'en douceur' de leurs terres sans une résistance violente et auraient tout fait pour conserver leur capital monopolistique acquis malhonnêtement de surcroît et sur lesquels ils s'exercaient à des pratiques capitalistes sauvages, laissant à peine de quoi faire subsister la sueur nègre dont ils s'abreuvaient!
Il est possible que le gouvernement actuel soit 'dictatorial' mais pensez vous que sous une 'démocratie' quelque chose aurait pu bouger... Les détenteurs du pouvoir sont ceux qui possèdent les outils de production... ce sont eux qui tirent les ficelles... (de plus nous ne pouvons imposer notre vision du 'monde libre' à toute la planête, mais cela c'est un autre débat).
Je salue cette action déterminante quand à l'avenir de ce payx! Il était grand temps que quelque chose bouge!

NB:
Je pense qu'avant les blancs il y avait des noirs sur ces terres... Et qu'ils n'avaient pas besoin de 'papa blanc' pour subsister...

Auteur: Seku
Date: 30 Aoû 2002 02:56
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
C'est génial ce qu'Amapola a écrit
Sauf que ça casse un peu mon pseudo 'Seku' :) :-? (Monde en jap)


@+++ :salut:
Je vas dodo :sleep: :salut:

Auteur: taopaypay
Date: 30 Aoû 2002 09:07
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
merci amapola pour ce post tres instructif (dis moi juste ou tu l'as trouvé car ce genre d'article m'interesse vivement)

comme tu le dis seku, peut-être que cette action devait se faire car avec toutes les lois existantes et comme la monnaie dirige le monde (je doute fort egalement que les fermiers blancs se seraient laiss' destitué de leur terre ( ce qui entre nous me parait logique) de plus les autorités occidentales n'auraient pas permis cette extradiction forcé, c'est evident)

mais je ne suis pas non plsu pour que l'on disse allez hop les blancs dehors, il faut effectivement arrivé à un partage des terres bcoup plus equitables, et si ces fermiers ne sont pas content , et bien qu'ils aillent ailleurs, ca r il eest inadmissible que tous soit donné à une elite de personne
mais il est aussi evident que certains fermiers blancs se seront sans doute attaché à ces terres , et s'ils acceptent la redistribution des richesses (ce qui sera sans doute tres dure mais obligatoire car cette appropriation s'est faites de maniere forcé)je dis pourquoi pas les laissé continuer à vivre au zimbabwe.

en france dejà nous constatons un fossé entre les riches et the other,(cad bcoup de monde, alors je n'ose même pas imaginé ma situation dans ce pays qu'est le zimbabwe) c'st tres difficile d'en parler car notre vision est restreinte et controlé par les medias, et il me sera difficile d'être objectif tant que je n'aurais pas vu de mes yeux vu (quique jeme demande si je souhaiterais vraiment voir ca (je serais sans doute encore plus expeditif, car les inegalités doivent être et sont enorme malheureusement)
mais existe til seuelment un pays ou es richessses sont parttagés equitablement, moi je n'en connais aucun!!!!


amappola , je le repete tres bon article, merci de nous en avoir fait profiter

ps; ce post fais parti des posts tres instructifs de ce forum et cela faisait longtemps que je n'y avais pas repondu avec autant de conviction!!

ouf ca fait du bien!!!

Auteur: ::dajay::
Date: 30 Aoû 2002 10:04
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Amapola et Seku je suis complètement d'accord avec vous.
Franchement j'ai kiffé lire ton post Amapola... très très instructif...

Au fait... Bienvenue Seku ;)

Auteur: P'ti Loup
Date: 30 Aoû 2002 10:10
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Merci Amapola, ton post m'a permis d'avoir un autre point de vue sur le sujet et effectivement avec toutes ces informations mon opinion a beaucoup changée.

Tiembé raid

Auteur: Sirene.des.salines
Date: 30 Aoû 2002 10:14
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Oui Amap merci!Qu'est ce qu'on ferait sans toi!
Et tout ça me confirme que G eu raison de ne pas m'etre trop avancée sur les pseudo consequences possibles d'une telle mesure!On peut donner son avis,dire qu'on approuve ou pas mais on ne peut pas juger ,supposer ,affirmer et trancher sans connaitre l'histoire d'un pays ou d'un peuple!

A bon entendeur

Auteur: taopaypay
Date: 30 Aoû 2002 11:11
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
ce qui est clair en tous cas c''set que si ces fermiers blancs sont expulssés; a votre avis qui va en heriter, les fermiers blacks ou les riches industriels et personnalites qui ne seront même pas tirer profit de la richesse de ces terres (elles ne verront que l ebenefice à court terme)
voua avez vous même ma reponse, donc tous ceci est delicat, faut-il laissé le pays foncé contre un mur ou laissé la situation telle qu'elle est
ce dilemne est delicat ,ce qui est sur c'st que ce "renversment" ne profitera cetainement pas aux fermiers pauvres blacks mais plutôt à robert et à toutes sa clique.

a bon entendeur

Auteur: roz-n
Date: 30 Aoû 2002 12:02
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
oui merci Amap, ça éclaire un peu ma lanterne !
il est vrai que je n'ai pas non plus suivi l'affaire de très très près et que tout ce que j'ai vu ce sont les images des médias mettant les fermiers en position de victimes...j'avais essayer de prendre du recul par rapport à ça, mais je n'en avait pas pris suffisamment.
Je comprends mieux la démarche du Président, mais je n'approuve toujours pas trop la méthode utilisée (même si il n'y a peut-être pas d'autres alternatives...

moi ce qui me fait peur, c'est que j'ai qd même l'impression qu'on jette au beau milieu de l'océan tout un peuple, sans bouée ni la manière de nager...

je ne pense pas juger, j'essaie juste de me mettre à la place des zimbabwéens, et franchement, ça me ferait bien flipper comme situation.

Auteur: DJ SparK
Date: 30 Aoû 2002 12:42
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Merci AMAPOLA, tu as en un seul post rebouche mon déficit sur le sujet, et là, l'action de Mugabe, parait plus posée que la première exposition qui en été faites : "BLANCS DEWO !".
Mais comme le onfirme tout le reste, cela fera des grincements de dents.

Ajouté à cela la jalousie naturelle des négro, après ce sera :
-"Lors de la redistribution, untel à eut de meilleur terre que moi"
et ça va encore finir en guerre "intestinale"pendant que les blancs seront en train de rigoler.

Auteur: Amapola
Date: 30 Aoû 2002 14:21
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Le probleme c'est a mon avis effectivement de quelle maniere va se passer cette redistribution ?

Car comme souvent en Afrique les actions si elle partent d'intentions legitimes . lorsqu'un dictateur est au pouvoir , cela se passe souvent tres mal derriere . et il y a en effet un risque de redistribution bidon qui ne concernerait que Mugabé & sa clique .

De toute façon Mugabé n'a pas le choix de faire autrement s'il veut rester a la tete du pays , c'est donc egalement un pur calcul politicien .
Donc a suivre , en esperant que cela ne se passe pas trop mal .

Quoiqu'il en soit , personnelement je n'ai pas de haine envers ces fermiers , car il ne faut pas vivre dans le passé .
(ça aussi c'est facile a dire pour nous qui fetons les 150 ans de l'abolition de l'esclave devant nos clavier bien trankil , mais pour les freres du Zimbawé , qui il y a une vingtaine d'années vivaient avec pratiquement un statut d'esclave sous le joug de la colonisation Britannique , on peu comprendre que ce soit plus difficile)
mais je n'ai aucune compassion pour eux vu ce qu'il representent en realitée
n'oubliez jamais que ces gens font partie d'un systeme instauré en Afric australe qui n'est rien de moins que la politique que mettrait en place le KKK s'il etait au pouvoir ?

Alors il faudrait peut etre arreter de les presenter comme la famille HIGGINS dans "La petite maison dans la prairie"

pour les sources TAO
Times 13/08/02 Boston globe 13/08/02 Guardian 13/08/02
et aussi
http://www.cutezone.org
ainsi que
http://mapage.noos.fr/bob.marley/
Pour les paroles traduites de sa chanson .

Amicalement
@+

Auteur: P'ti Loup
Date: 30 Aoû 2002 14:28
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Merci Amapola, c'était très instructif. Suite à cet échange fort constructif, je me pose une question qui n'est pas naïve :

En tant qu'antillais descendants d'esclaves et vu que les békés sont eux les descendants d'esclavagistes, devons nous exiger la restitution immédiate des terres aux antilles appartenant aux Békés ? Et si oui dans quelles conditions une telle redistribution pourrait elle s'effectuer ? Sur quels critères certains noirs auraient des terres et pas d'autres ?

Tiembé raid

Auteur: Sirene.des.salines
Date: 30 Aoû 2002 16:04
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Le pb avec les Békés c'est qu'ils sont arrivés en meme temps que les esclaves,donc il est logiquement legitime pour eux de revendiquer leur appartenance a l'ile!Ce qui est plus deplorable c'est que leurs terres acquises par des methodes plus que douteuses auraient du etre redistribuées dès l'abolition de l'esclavage,il suffit de lire un peu le code noir pour comprendre que rien qu'a l'evocation de cette idée la cours n'aurait pu que .Maintenant, C trop tard....les DOM C'est la france,pays des droits de l'homme,de la liberté, de l'egalité et de la fraternité ....

Auteur: Seku
Date: 30 Aoû 2002 22:21
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Je suis d'accord avec elle sauf qu'il n'est jamais trop tard :p

pom................pompom

Auteur: P'ti Loup
Date: 03 Sep 2002 13:30
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Ouais, Ok, alors Sirène, si je comprends bien, c'est trop tard et on laisse les choses comme elles sont ? Et même si on vouliat faire quelque chose comment pourrions nous faire quoi que ce soit et cela d'autant plus que les familles békés aux Antilles ont tous les leviers pour eux (appuis politiques, main mise sur l'économie et sur les médias) bref .....


Tiembé raid

Auteur: Sirene.des.salines
Date: 03 Sep 2002 14:21
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Citation:
Ouais, Ok, alors Sirène, si je comprends bien, c'est trop tard et on laisse les choses comme elles sont ?


Ben ouais,ça ne veux pas dire que je ne voudrais pas que les choses bougent mais sur ce coup là j'ai baissé les bras!!! C'est de la fatalité!!! Nous sommes trop occupés (qd je dis "nous",j'inclue nos hommes politiques, après tout c'est leur boulot!!) à regler nos petites querelles intestines pour ouvrir les yeux et sortir la tete de l'eau!!!Comme tu dis : Bref.....

Auteur: roz-n
Date: 08 Jan 2003 19:17
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Zimbabwe suite des évènements (info recueillie ds Métro) :


Le Zimbabwe crie faminel
a population touchée par la faim s'élève contre le gouvernement.

Des émeutes de la faim qui se sont produites ces derniers jours pourraient signaler le début d'une confrontation générale avec le régime du président Mugabe et une population frappée de plein fouet par les pénuries.

Vendredi dernier, des centaines de personnes ont manifest à Bulawayo, 2ième ville du pays, devant un dépôt de l'organisme d'Etat chargé de la commercialisation des céréales, pr protester contre la distribution "injuste" du maïs ds un pays où les deux tiers de la population risquent de mourir de faim.
Fes heurts ont opposé policiers et manifestants dont 39 ont été arrêtés et présentés lundi devant la justice. Dimanche, 4 policiers zimbabwéens chargés de maintenir l'ordre ds une file d'attente qui s'était formée devant un magasin vendant de la farine de maïs, nourriture de base en Afrique australe, ont été blessés à Chitungwisa.
"Cela pourrait être le début de bien plus d'émeutes", selon Brian Raftopolouos, président de Crise au Zimbabwe, une des nombreuses organisations de la société civile.
Même son de cloche chez John Makumbe, analyste politique et militant anti-Mugabe, qui juge que "des troubles plus graves" pourraient se dérouler vers mars-avril, qd la saison agricole 2002/2003 prendra fin.

[face=courier:1e889e630d]Des 6 pays d'Afrique Australe qui ont connu en 2002 une grave sécheresse, en partie à l'origine de la famine qui menace près de 15 millions de ses habitants, le Zimbabwe est de loin le plus touché : 8 des 11,8 millions de ses habitants risquent de commencer à mourir de faim début 2003, selon le gouverbement. L'ONU parle de 6,8 millions de Zimbabwéens menacés.[/face:1e889e630d]

fin.

Voilà, franchement, pour l'instant c carrément inquiétant...
Mugabe ne semble pas être en mesure de tenir ses paroles...

Auteur: Seku
Date: 09 Jan 2003 00:50
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Le coup de la répartition injuste me parait mystique
Je vais me renseigner quand j'aurai le temps (la je fais une tite pause entre un devoir d'histoa et un devoir de philo (et un ot d'espagnol )

Auteur: P'ti Loup
Date: 09 Jan 2003 01:02
Sujet du message: Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc
Par idéologie Mugabe, a pris de force des terres pour les redistribuer et aujourd'hui, à cause de son incompétence des gens vont mourir de faim ....
Et lui bien sur il pourra continuer à faire des réforme alors que des gens mourront à cause de ses choix ....

Tiembé raid

Accueil » Forum » Le Zimbabwe presse les Noirs de prendre les terres des Blanc Page 1 sur 1  


Copyright © 2001-2019 Volcreole.com