archives.volcreole.com
Les archives de Volcreole: le site de référence des Dom-Tom !



La télé-médecine pour réduire la "fracture sanitaire&qu


Accueil » Forum » La télé-médecine pour réduire la "fracture sanitaire&qu

Auteur: Annonces
Sujet: La télé-médecine pour réduire la "fracture sanitaire&qu

Auteur: karukeragirl
Date: 04 Mar 2003 11:12
Sujet du message: La télé-médecine pour réduire la "fracture sanitaire&qu
La télé-médecine pour réduire la "fracture sanitaire" en Guyane

Une expérience de télé-médecine, tentée depuis un an sur quatre centres de santé isolés de Guyane, va être élargie pour tenter de réduire la "fracture sanitaire" dans un département où l'accès aux soins est souvent problématique.Le centre hospitalier de Cayenne a obtenu en effet le feu vert du ministère de la Santé pour étendre le dispositif de télé-médecine par satellite à huit autres sites.Le Samu de Guyane, coordinateur du dispositif, vient de lancer les appels d'offre pour commander d'autres valises portables de 7 kg, fruit d'un an de partenariat avec le Centre national détudes spatiales (CNES). La valise contient notamment un appareil-photo numérique, qui s'adapte sur un microscope, et un ordinateur portable associé à un système de transmission Inmarsat, un téléphone GSM et un GPS.Les 1,4 million d'euros financés par des fonds européens et le ministère de la Santé permettront de procéder à l'extension de la télé-médecine à la fin de lannée. Le Samu de Martinique, où sont envoyés les deux tiers des évacuations sanitaires, ainsi que le centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly (banlieue de Cayenne) seront intégrés au dispositif."Le meilleur équipement médical d'un hôpital ne suffira pas à réduire la fracture sanitaire dans un département habité par 200.000 habitants inégalement répartis sur une surface de 90.000 km2. Par ailleurs, les deux tiers du territoire ne sont accessibles qu'en pirogue ou par voie aérienne", explique Thierry Le Guen, médecin au Samu de Guyane et responsable médical de l'opération. Reliés à un serveur central en métropole via le satellite Inmarsat, les quatre centres de santé d'Antecume-Pata, Maripasoula, Saint-Georges et Trois-Sauts, ont transmis aux spécialistes à Cayenne des données en parasitologie, cardiologie et dermatologie : images de goutte épaisse pour un éventuel paludisme, photographies daffections dermatologiques, électrocardiogrammes etc."ce système a rompu notre isolement""Quand plusieurs jours en pirogue ou heures d'hélicoptère étaient nécessaires pour acheminer les prélèvements jusqu'à nos laboratoires, nous avons pu poser des diagnostics dans l'heure", rappelle Thierry Le Guen. "En plus de l'aide au diagnostic, ce système a rompu notre isolement, et a réduit les délais de commande de produits pharmaceutiques", témoigne l'infirmier Régis Bettinger, qui travaille avec deux agents de santé à Trois-Sauts, un village de l'Oyapock (est, frontalier du Brésil), habité par des Amérindiens Oyampis. Le médecin du Samu de permanence au centre hospitalier de Cayenne consulte dorénavant tous les matins sur un ordinateur spécialement dédié les données envoyées depuis les centres de santé. "Nous recevons un à deux dossiers par jour", explique Thierry Le Guen. Avec 200 dossiers envoyés en un an sur 400 au total, le centre de santé de Trois-Sauts bat ainsi tous les records. Les diagnostics réalisés à distance ont pu éviter le recours à trois évacuations sanitaires par hélicoptère qui reviennent à environ 6.000 euros chacune. Malgré les pannes, l'année d'expérimentation a confirmé la qualité des images transmises et la fiabilité du système dans un environnement difficile (forêt équatoriale, important taux d'humidité, etc.). En dermatologie notamment, la télé consultation est pratiquement aussi performante qu'une consultation classique.
Source

Accueil » Forum » La télé-médecine pour réduire la "fracture sanitaire&qu Page 1 sur 1  


Copyright © 2001-2019 Volcreole.com