archives.volcreole.com
Les archives de Volcreole: le site de référence des Dom-Tom !



Communes : Chovino en porte-à-faux


Accueil » Forum » Communes : Chovino en porte-à-faux

Auteur: Annonces
Sujet: Communes : Chovino en porte-à-faux

Auteur: karukeragirl
Date: 05 Mar 2003 11:29
Sujet du message: Communes : Chovino en porte-à-faux
Alors que le président de l'Association des maires s'apprête à réunir l'ensemble de ses mandants, vendredi matin, à Morne-à-l'Eau , pour que ceux-ci adoptent une position commune avant de rencontrer l'UTC-UGTG, un différend avec les services de l'Etat vient porter un sérieux coup à sa crédibilité largement entamé depuis le début du conflit des communes. C'est l'embauche d'une vingtaine d'emplois-jeunes qui pose problème.


Cette affaire ne pouvait pas plus mal tomber pour Julien Chovino, le chef d'édilité de Morne-à-l'Eau, par ailleurs président de l'Association des maires de Guadeloupe. En plein conflit avec l'UTC-UGTG au sujet des emplois précaires dans les collectivités territoriales, l'intéressé - dont on sait aujourd'hui qu'il est de plus en plus isolé au sein de l'AMG - a engagé un véritable bras de fer avec les services de l'Etat pour l'embauche d'une vingtaine d'emplois-jeunes. Rien que ça !
Dans un courrier adressé à la direction départementale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle, Chovino a réclamé la mise à disposition de ces jeunes, en qualité d'agents de médiation, à compter de février 2003, insistant pour que la DDTE fasse le nécessaire.
L'édile a bien évidemment essuyé un refus du préfet de région, Dominique Vian, lequel lui a rappelé qu'il n'était pas juridiquement possible d'envisager la signature de ces contrats et que le financement de ces postes ne pouvait être assuré.

Mauvaise pub
Qu'à cela ne tienne, le président de l'Association des maires - qui a récemment dénoncé dans Complément d'enquête, l'émission de France 2 consacrée à la situation économique et sociale de la Guadeloupe - la pléthore de personnel communal dans sa collectivité, a décidé de passer en force. Il a donc signé ces contrats en ne tenant pas compte des avis respectifs des services de l'Etat concernés par le dossier. C'est un véritable bras de fer qui est engagé entre le maire de Morne-à-l'Eau et la direction du travail, qui lui avait pourtant opposé un deuxième veto.
De leur côté, la vingtaine de jeunes à qui le président de l'Association des maires avait promis un emploi précaire se réserve le droit de le traîner devant les tribunaux. Julien Chonvino n'avait vraiment pas besoin d'une telle publicité dans le contexte actuel.

Accueil » Forum » Communes : Chovino en porte-à-faux Page 1 sur 1  


Copyright © 2001-2019 Volcreole.com