Accueil archives.volcreole.com
Les archives de Volcreole: le site de référence des Dom-Tom !

 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Rechercher :: Messages privés :: Membres :: Album photos :: FAQ :: Forum :: Chat :: Musiques :: Annuaires  :: 

[politique] maigret

Répondre au sujet    Accueil -> Forum -> Coup de coeur: [politique] maigret
Voir le sujet précédent >>Voir le sujet complet<< Voir le sujet suivant
[politique] maigret
[politique] maigret >> 7358 consultations7358 consultations :: 9 Réponses Sujet posté par ju91rnb le 07 Oct 2002 13:49

bah moi ça me fait plaisir de voir des gens redevenir inteligent !
ouf !!! l'adversaire et encore solide mais il ne tien plus debout...


[politique] maigret
La chute de la maison Mégret
En remportant hier largement (54,05 %) le second tour de la municipale partielle de Vitrolles, le socialiste Guy Obino porte un coup fatal au Mouvement national républicain. Les mégrétistes ont perdu leur dernier fief. Vitrolles (Bouches-du-Rhône) DE NOTR




(BEP/« LA PROVENCE »/PATRICK GHERDOUSSI.)
LA SAINT BRUNO, hier, n'aura pas porté chance à Catherine Mégret. En remportant largement, avec 54,05 % des suffrages et 1 200 voix d'avance, l'élection municipale à Vitrolles, le socialiste Guy Obino, 65 ans, prive le Mouvement national républicain (MNR) de son dernier bastion. « Vitrolles est libre, c'est la République qui ce soir a remporté une victoire », lance le nouveau maire sous les acclamations de plusieurs centaines de personnes massées devant l'hôtel de ville. Quelques minutes plus tôt, c'est au milieu d'une marée humaine (et protégé par les dockers CGT venus de Marseille) que le vainqueur aura parcouru à pied les quelques dizaines de mètres séparant sa permanence de la mairie. La sono ne marche pas, mais s'ils n'entendent pas le discours, les gens sont en transe. « On ne déménage plus, s'écrie Renée, cheveux blancs et veste de laine. Vous ne pouvez pas savoir ce qu'on est heureux. » Il est un peu plus de 21 heures. La gauche, dépassant pour une fois ses divisions, vient de fermer la parenthèse de cinq ans et demi de gestion d'extrême droite.
« Notre combat continue » Toute la journée, socialistes et communistes auront retenu leur souffle. A 19 heures, dans la salle surchauffée de la mairie, le dépouillement des 100 premiers bulletins donne une indication favorable, provoquant des applaudissements des militants de gauche. Dans la permanence d'Obino, Téléphone Portable à l'oreille, Bruno Le Roux, secrétaire national du PS chargé des élections, descendu spécialement de Paris, commence à se détendre. « Cela semble bon, mais il faut rester prudent », précise-t-il. Obino est encore à son domicile. Dans l'après-midi, il a tondu son gazon. « Je ne l'avais pas touché depuis quinze jours », sourit-il. Et il a fait une sieste. Puis il a attendu les résultats dans son salon, avec le président PS du conseil général, Jean-Noël Guérini. Le couple Mégret et quelques dizaines de partisans sont, eux, retranchés dans un hôtel près de l'aéroport, très loin du centre-ville. A l'endroit même où ils avaient fêté leur victoire, en février 1997. Mais, hier soir, l'ambiance n'avait évidemment plus rien à voir. La mine des militants est défaite. Sourire crispé, veste vert pomme et bouquet de fleurs dans les bras, Catherine Mégret est ovationnée par ses partisans lorsqu'elle entre. « C'est la victoire de la magouille et l'anéantissement de cinq années de travail, lance-t-elle. C'est surtout le retour des communistes et ça, c'est pire que tout. » A ses côtés, Bruno Mégret enchaîne : « Je suis très déçu. Mais ce scrutin n'avait pas d'enjeu national. Vitrolles n'est pas le MNR. Notre combat continue. » A quelques pas, l'un de ses lieutenants, Hubert Fayard, soupire : « C'est la droite qui a voté à gauche... » La droite, qui avait la clé du scrutin, s'est effectivement mobilisée. Hier matin, le candidat UMP Christian Borelli (12,21 % au premier tour), qui s'était retiré sans donner de consigne de vote, est allé à la chasse. Mais il est revenu voter sur les coups de midi. « On n'arrive pas à exister avec les Mégret, explique-t-il. L'UMP a tout intérêt à ce que l'on revienne ici à une situation droite-gauche, quitte à faire passer le candidat PS... » Les électeurs ont visiblement bien compris le message.

VITROLLES (BOUCHES-DU-RHONE), HIER SOIR. Elu avec 54,05 % des voix, le candidat socialiste Guy Obino (au centre) succède à Catherine Mégret à la tête de la municipalité.

:: 9 Réponses :: Répondre au sujet :: Envoyer ce sujet à un ami :: Imprimer ce sujet :: 7358 consultations7358 consultations :: Voir tous les sujets ::
Répondre au sujet    Accueil -> Forum -> Coup de coeur: [politique] maigret

Liens relatifs au sujet [politique] maigret
Discussion générale: Quel homme politique pourrait diriger la Martinique ?
Discussion générale: que penser de la politique de jm lepen??
News: Création d'un bureau politique de l'UMP à la Réunion



Tags
Copyright © 2001-2019 Volcreole.com



Charte | Contacts | Actualités | Accueil | Connexion | S'enregistrer | FAQ | Rechercher | Tags | Membres | Pseudos | Sujets | All | Forum | volcreole.com | Newbuzz.fr