Accueil archives.volcreole.com
Les archives de Volcreole: le site de référence des Dom-Tom !

 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Rechercher :: Messages privés :: Membres :: Album photos :: FAQ :: Forum :: Chat :: Musiques :: Annuaires  :: 

:: TDLG des communes : 2 - Marie-Galante ::

Répondre au sujet    Accueil -> Forum -> Guide touristique: :: TDLG des communes : 2 - Marie-Galante ::
Voir le sujet précédent >>Voir le sujet complet<< Voir le sujet suivant
:: TDLG des communes : 2 - Marie-Galante ::
:: TDLG des communes : 2 - Marie-Galante :: >> 29456 consultations29456 consultations :: 13 Réponses Sujet posté par arablack le 03 Fév 2003 17:36


Nous faisons escale aujourd'hui sur la grande galette
éh oui !! on va visiter Marie-Galante qui compte 3 Communes : Grand-bourg, Capsterre et Saint-Louis!!!
(je vous avoue que j'ai jamais été à Marie-Galante, non Amapola ! me tape pas !)



[align=center:9263561880]


Un mot peut caractériser cette île: tranquilité. Le temps s'est arrêté à Marie-Galante. La Guadeloupe d'antan, avec ses charettes à boeufs (cabrouets), ses vastes cultures cannières, ses moulins à vent battant les alizés, existe encore sur la plus grande dépendance (158 km2, 13500 habitants) du "continent" guadeloupéen, comme disent les Marie-Galantais et les Saintois. Une île sauvage au charme discret, portant le nom d'un vaisseau de Christophe Colomb, tout juste effleurée par le Tourisme. Avec, en plus, des Plages de rêve...[/align:9263561880]



A ne pas manquer à Marie-Galante !!

Grand Bourg est le centre administratif et commercial de l'île.
Dirigez-vous vers le château Murat. Le moulin à vent du château est aussi le point de départ d'une très belle randonnée d'environ 6 heures aller-retour. Cette promenade vous permettra d'atteindre la "Mare au Punch" où les esclaves fêtèrent l'Abolition de l'esclavage en 1848. Le sentier passe ensuite par le Moulin Ducos.
Vous pouvez également aller à la Mare au Punch par la route en empruntant la Nationale 9, et en profiter pour visiter l'Habitation Pirogue.

Capesterre est un bourg côtier. Sa chapelle, construite à même le roc, est un des lieux de reccueillement préférés des habitants de l'île.
Capesterre est surtout célèbre pour ses Plages : la plage de la Feuillère est sans doute la plus belle plage de l'île. La plage de Petite Anse, plus sauvage, a, elle aussi, beaucoup de charme.
La ravine souteraine, appelée "Le Trou à Diable", située peu après le Moulin de Bézard, est une autre curiosité de l'île.
Le nord de l'île offre des panoramas différents : la vue de la Pointe Caravelle est magnifique et les falaises sont majestueuses. Une marche aller-retour d'environ 6 heures vous emmènera au moulin de Mayoumbé et aux ruines de l'ancienne sucrerie, au Grand Bassin (barrage artificiel dont la retenue d'eau potable permet de palier au manque d'eau en saison sèche), aux moulins de Borée et de Saragot, à Caye Plate (où s'étaient réfugié les Caraibes) et à l'Anse du Coq.
Poursuivons notre route le long de la côte de Vieux-Fort. Les plus téméraires prendront le petit sentier qui mène à Gueule Grand Gouffre : attention les parois du gouffre sont abruptes et il convient de rester en deçà des barrières.
La plage aménagée de Vieux-Fort est l'endroit idéal pour pique-n.iquer (ya un point apres le n censure oblige !!!, on peut aussi <le mot censuré> sur cette plage ).
La plage de l'Anse Canot et de Moustique sont aussi de très belles pages où il fait bon paresser sur le sable, dans la lumière bleutée, face aux vagues miroitantes...

Saint-Louis. une bourgade de pêcheurs, au Nord-Est de Vieux-Fort s'étend dans la mangrove.
A l'Est, la grande plaine qui s'étend vers Grand Bourg est plantée de cannes à sucre. Vous pourrez visiter l'usine de Grande Anse.

Les moulins



Marie-Galante est surnommée "L'île aux cent moulins". Les moulins à vent ont poussé à sa surface comme des champignons aux grandes heures de la canne à sucre. Aujourd'hui, il ne reste qu'une sucrerie marie-galantaise, à Saint-Louis, et les moulins sont en ruines. A l'exception d'un seul, le moulin Bézard, remis en état de marche pour le plaisir des touristes et le souvenir d'une époque révolue. On peut ainsi y voir tourner ces ailes géantes qui activent une meule pour presser la canne, comme "an tan lontan"...


Chateau Murat

Il s'agit d'une ancienne habitation. Ce terme désigne l'exploitation telle qu'elle existait au temps de l'esclavage, avant son abolition définitive en 1848. L'habitation comporte la maison des maîtres, les cases des esclaves, et les installations de presse de la canne à sucre (à gauche, la cheminée en ruine). L'habitation Murat est en cours de restauration, car elle présente un réel intérêt historique dans le patrimoine Marie-Galantais

Capesterre en 1802
recensement de 1796 : 4341 habitants
Le bourg de Capesterre est très modeste. La plupart des habitations produisent du coton.

Saint-Louis en 1802
recensement de 1796 : 2270 habitants
La commune s'appelle alors Vieux-Fort. La plupart des habitations produisent également du coton.

Grand-Bourg en 1802
recensement de 1796 : 6471 habitants
La commune s'appelle alors Réunion. La commune possède le bourg le plus important de toute l'île de Marie-Galante. La production se répartit entre sucre et café.

Le 13 février 1802, Marie-Galante est soustraite au pouvoir des rebelles, par l'intervention du général Sériziat. L'île sert alors de base arrière aux partisans de Lacrosse.

Les falaises du Nord de la Grande Galette :



C'est encore Christophe Colomb qui baptisa cette île aperçue le 3 novembre 1493 du nom d'une de ses caravelles : Marie-Galante
Sa forme arrondie et plate lui valut également le surnom de sombrero par les marins espagnols. Sa superficie (158 km2) en fait la troisième île des Antilles Françaises. Peu élevée, elle culmine à 204 mètres au Morne Constant, assez sèche elle est cependant verdoyante car parcourue par quelques ruisseaux qui ont creusé des grottes dans le sol calcaire. Lorsque Christophe Colomb la découvrit, elle était habitée par les indiens Caraïbes, contrairement à la Désirade qui était déserte. C'est pourquoi il passa son chemin et se dirigea vers la Guadeloupe distante d'une quarantaine de kilomètres. Il faut attendre la deuxième moitié du XVIIème siècle pour que les premiers colons envoyés par le gouverneur Charles Houël pour cultiver la canne tentent de s'y implanter. Ils furent aussitôt massacrés par les Caraïbes.
Houël revint en 1653 avec une centaine d'hommes et édifia une forteresse à Grand-Bourg.
Celle-ci n'empêcha pas l'île d'être envahie une première fois par les hollandais en 1676 et à plusieurs reprises par les Anglais jusqu'en 1816.
La vocation sucrière de Marie-Galante remonte au XVIIème siècle. La monoculture de la canne domine encore de nos jours la vie économique de l'île avec une production annuelle de 140 000 tonnes de canne.
C'est avec la Canne que l'on fabrique le Rhum. Le meilleur Rhum du monde, totalement introuvable ailleurs. On l'obtient à partir du premier jus filtré et distillé après fermentation. C'est la grappe blanche ou coeur de chauffe.
L'atmosphère est simple et détendue, la cuisine Créole excellente. Goûtez la soupe appelée "bébélé" qui mêle au fruit de l'arbre à pain, du crabe, de la banane et des petits pois de bois.
Les Marie-Galantais sont de très bons pêcheurs.
Ainsi, si vous êtes amateur de Plages tranquilles et de pêche, vous serez séduit par le bonheur paisible qui se dégage d'une nature encore préservée.
Les promenades ne manquent pas à Marie-Galante et vous aurez plaisir à en faire le tour.
C'est à Vieux-Fort que s'installère les premier colons. Aujourd'hui c'est un petit hameau vivant de la pêche et de la fabrication de charbon de bois.
Vous remarquerez dans cette région les dernières cases au toit de paille construites en "gaulette", C'est-à-dire en branchage tressé calfeutré avec de la paille enduite de terre mouillée.
Jusqu'au XVIIIème siècle toutes les cases étaient ainsi bâties à Marie-Galante.
Si vous n'aviez pas le temps de faire le tour de l'île, il vous faudra absolument visiter le Château Murat dont le nom est sans rapport avec l'époux de Caroline Bonaparte. C'est une ancienne habitation sucrière construite au XVIIème siècle. Vous pourrez y voir le plus beau moulin de Marie-Galante et surtout le mieux concervé, la demeure des propriétaire : "le château" belle maison de style classique,;les jardins en terrasses et les ruines de l'usine à sucre. Le château abrite un écomusée consacré à l'histoire de la canne à sucre et aux arts et traditions populaires.

LEs célebres Plages de Marie-Galante :



SUperbe vue de Capesterre :



sources :

:: 13 Réponses :: Répondre au sujet :: Envoyer ce sujet à un ami :: Imprimer ce sujet :: 29456 consultations29456 consultations :: Voir tous les sujets ::
Répondre au sujet    Accueil -> Forum -> Guide touristique: :: TDLG des communes : 2 - Marie-Galante ::

Liens relatifs au sujet :: TDLG des communes : 2 - Marie-Galante ::
Guide touristique: :: TDLG - Photos du Carnaval 2003 ::
Guide touristique: :: TDLG des communes : 5 - Bouillante ::
News: Communes : Chovino en porte-à-faux
Guide touristique: :: TDLG des communes : 4 - Saint-François ::
Guide touristique: :: TDLG des communes : 3 - Sainte-Rose ::
Guide touristique: ::Tour de la Guadeloupe des communes : 1 - Trois-Rivieres ::
Discussion générale: Le Programme (Ce que le FN a déjà fait dans des communes)



Tags
Copyright © 2001-2019 Volcreole.com



Charte | Contacts | Actualités | Accueil | Connexion | S'enregistrer | FAQ | Rechercher | Tags | Membres | Pseudos | Sujets | All | Forum | volcreole.com | Newbuzz.fr