Accueil archives.volcreole.com
Les archives de Volcreole: le site de référence des Dom-Tom !

 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Rechercher :: Messages privés :: Membres :: Album photos :: FAQ :: Forum :: Chat :: Musiques :: Annuaires  :: 

article de liberation

 
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Accueil -> Forum -> News: article de liberation
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  Imprimer ce sujet 
Auteur Message
klod
Assistant
Assistant
  News:   Sujet: article de liberation

ju91rnb
Grand Animateur
Grand Animateur


Inscrit le: 23 Avr 2002
Messages: 1615
Localisation: PARIS

  Posté le: 14 Nov 2002 09:59    Sujet du message: article de liberation

Echauffement social en Guadeloupe
Le conflit avec le groupe pétrolier Texaco débouche sur une «mobilisation générale» qui pourrait se durcir.


Par Stéphanie AUBERT et Jany BIANCO-MULA et Hervé NATHAN

mercredi 13 novembre 2002



Guadeloupe, envoyées spéciales


Basse saison à Saint-François. Ici, rien n'a été annoncé officiellement. Un article de bas de page de France-Antilles évoque le conflit Texaco, qui dure depuis deux mois, parle de «mobilisation générale» et de grève pour les 14 et 15 novembre. La rumeur courait dans la station touristique mais personne ne sait vraiment à quoi s'en tenir. Habitude et lassitude, les files de Voitures s'allongent devant Total, les jerrycans s'entassent autour des pompes. Un bus qui fait la liaison jusqu'à Pointe-à-Pitre attend avec tous ses passagers. «Ben, je n'ai plus d'essence, alors je m'arrête. Ils me connaissent ici, je ne vais pas faire la queue.» Plus loin, un automobiliste : «J'ai vu tout ce monde, je me suis dit qu'il se passait quelque chose, dans le doute je prends de l'essence.» «C'est ça le problème, soupire Julien Mastakan, patron de la station Total à Saint-François, depuis 26 ans. C'est la panique, j'ai été livré ce matin, et dans une demi-heure je serai à sec.» La Guadeloupe ces jours-ci n'a que ce souci: l'essence.

Bras de fer. L'île est, pour la semaine au moins, suspendue au conflit qui oppose le syndicat UGTG au groupe pétrolier Texaco. Ses camions-citernes ne circulent plus qu'accompagnés de gendarmes, les fenêtres soigneusement grillagées pour éviter les «caillassages». Le syndicat exige que la Location-gérance d'une pompe du groupe pétrolier en dépôt de bilan soit confiée à trois de ses militants. Texaco refuse. Ce qui paraîtrait microscopique en métropole risque de bloquer l'économie de l'île et de ternir un peu plus la réputation touristique de la Guadeloupe. En septembre, celle-ci a connu deux semaines de grèves des enseignants, qui réclamaient des postes. Le conflit Texaco, lui, en est déjà à son deuxième mois. Dans ce bras de fer, l'UGTG, syndicat radical et proche des indépendantistes, a décrété «la mobilisation générale de ses militants», et programme pour la semaine prochaine «une grève générale».

Côté préfecture, on reste serein : «Entre l'appel à la grève et la grève elle-même, il y a une distance.» Les grévistes ne seraient qu'une poignée. Effectivement, les piquets de grève recensés hier se limitent à quelques points de l'île. Le préfet tient néanmoins sous le coude un «plan d'urgence» au cas où la pénurie menacerait l'activité essentielle de l'île. Ernest Moutoussamy, maire de Saint-François, apparenté PCF, parle lui d'«exploitation» par la presse nationale avec «une volonté manifeste de discréditer la destination Guadeloupe». «L'agitation est plus vive dans les rédactions parisiennes que chez nous», estime le président du Medef-Guadeloupe, Patrick Vial-Collet.

Pour ajouter au malaise social, Accor a annoncé, il y a quelques jours, son retrait partiel des Antilles françaises et la fermeture de deux hôtels sur les quatre qu'il possède à la Guadeloupe (trois) et à la Martinique (un). Les arguments employés par le coprésident du groupe hôtelier, Gérard Pélissson (Libération du 9 novembre), trouvent un écho dans le patronat local, qui fustige, sous couvert d'anonymat, «le manque de productivité des salariés Guadeloupéens» et leur «manque d'esprit de service», qui expliquerait à eux seuls la crise du secteur.

Banane en crise. Un discours qui fait l'impasse sur la situation sociale des Antilles françaises : la Martinique et la Guadeloupe connaissent un taux de chômage de plus de 23 %, 30 % selon les syndicats. Les jeunes sont deux fois plus sans emploi qu'en métropole et le RMI est versé à plus de 16 % de la population. L'hôtellerie, implantée depuis quarante ans aux Antilles, peine à prendre le relais du secteur agricole, l'activité historique des îles. La canne à sucre, elle, est sinistrée. La banane, de la Martinique et de la Guadeloupe, est en crise et avec elle l'économie agricole de ces DOM. Largement subventionnées par les pouvoirs publics français depuis les années 50, les bananes Antillaises coûtent trois fois plus cher à produire qu'elles rapportent à la vente et ne parviennent plus à résister à la concurrence nord-américaine des Chiquita, Dole et Del Monte, les trois multinationales qui contrôlent 65 % du marché mondial.

Devant le marasme annoncé, le gouvernement devrait bientôt ressortir les médecines classiques : Défiscalisation et baisses de charges. Les départements d'outre-mer pourraient, à l'occasion d'une loi-programme en décembre, redevenir un eldorado de la réduction des impôts pour les riches : le gouvernement devrait rétablir la déduction à 100 % des investissements que la gauche avait rognée de moitié et étendre à tous les emplois les déductions de charges sociales jusqu'alors réservées aux artisans. La perfusion sera plus forte. Soignera-t-elle pour autant le malade?.


TEl est la question?
Revenir en haut
ju91rnb
Grand Animateur
Grand Animateur


Inscrit le: 23 Avr 2002
Messages: 1615
Localisation: PARIS

  Posté le: 14 Nov 2002 10:04    Sujet du message: article de liberation

Les Antilles françaises lassent les touristes
Cuba et la République dominicaine, moins chères, attirent davantage.


Par Cédric MATHIOT

mercredi 13 novembre 2002



Les premières solutions sont attendues au printemps, avec un plan d'urgence de relance du Tourisme domien lancé par le gouvernement. es Antilles sont-elles devenues l'endroit où ne plus partir en Vacances ? Trop cher. Climat social détestable. Grèves à répétition. Accueil déplorables de l'autochtone. Ce constat, inspiré de la lettre du vice-président d'Accor justifiant le départ de son groupe des îles françaises, est jugé très excessif par certains : «Accor a aussi lancé sa bombe pour faire avancer les choses et mettre la pression sur le gouvernement», estime un voyagiste. Néanmoins, l'ensemble des acteurs touristiques confirment la perte de vitesse des Antilles françaises, imputée en partie à la concurrence des îles voisines, Cuba ou la République dominicaine, très en vogue depuis quelques années.

Malaise. Le groupe Kuoni, par exemple, annonce pour 2002 une baisse de 40 % des ses réservations vers les Antilles, qui ne représentent plus que 10 % de son chiffre d'affaires. Fram perd de l'argent dans ses deux hôtels Martiniquais et Guadeloupéens, et... coule des jours heureux sous le soleil cubain ou dominicain. Le Club Med, qui possède un village dans chacun des deux départements d'outre-mer, y a accueilli un nombre stagnant de «gentils membres» entre 2000 et 2001, et pourrait même fermer son village Martiniquais, qui a besoin d'investissements que le groupe ne consentira à faire que s'il obtient certaines aides : «Nous sommes en discussion avec les autorités pour savoir dans quelles conditions nous allons rester.»

Au secrétariat d'Etat à l'Outre-Mer, on ne cache pas le malaise : «Aujourd'hui, entre un quatre étoiles dans les Antilles françaises et la même prestation à Cuba ou en République dominicaine, les prix n'ont plus rien à voir.» «C'est vrai que cela devient plus difficile de Gagner de l'argent dans les Antilles qu'ailleurs», concède Nouvelles Frontières. Le voyagiste, qui dessert les Antilles avec la compagnie Corsair, possède trois établissements en Martinique et Guadeloupe. «Sur les deux dernières années, 2001 et les Neuf premiers mois de 2002, les réservations avion + hôtel ont baissé de 8 % par an.» En revanche, le groupe annonce une hausse des réservations pour l'hiver à venir sur la Martinique et la Guadeloupe, mais concède avoir fait un effort sur les prix pour voir la courbe s'inverser.

Artisanal. Enfin, le groupe Pierre et Vacances (800 appartements aux Antilles pour plus de 4 000 lits), s'il a affirmé hier qu'il ne quitterait pas les Antilles, a profité de la polémique pour lister ses requêtes : il attend que le «transport aérien baisse ses coûts, en les alignant sur les Vols vers Cuba ou Saint-Domingue», ou que le gouvernement procède à un «allègement des charges sociales, car la main-d'oeuvre aux Antilles est très chère par rapport à celle des Cubains». «Le coût du travail est supérieur de cinq fois à celui de nos voisins. Mais nous sommes en France, et eux dans des pays sous-développés, se défend Daniel Arnoux, président de l'office du Tourisme des îles de la Guadeloupe. S'il est nécessaire de baisser les charges et de mettre en place une Défiscalisation encourageant les investissements, nous devons aussi développer un produit touristique plus artisanal, basé sur l'accueil et la découverte, et mettre à profit nos infrastructures, nos routes, notre système de santé, qui sont de standard européen.»

Les premières réponses à la crise sont attendues au printemps, dans le cadre du plan d'urgence de relance du Tourisme domien mis en branle par le gouvernement en septembre. Un plan d'urgence qui, selon Daniel Arnoux, mérite son appellation : le Tourisme est la principale ressource des Antilles, avec un chiffre d'affaires supérieur à ceux de la canne à sucre et de la banane réunis.


Bah voila c'est ce que je dit faut faire de traditionel du Tourisme artisanale base sur la Culture des Antilles c'est le point fort de cuba qui montre encore le cote nature de l'ile..; mais bon jusque quand si le Tourisme de masse debarque la bas se sera la même chose que les Antilles..
Revenir en haut
whitey
Super-Modérateur
Super-Modérateur


Inscrit le: 16 Fév 2002
Messages: 2885
Localisation: FORT DE FRANCE

  Posté le: 14 Nov 2002 14:14    Sujet du message: article de liberation

oui c clair, mais on va voir combien vont preferer que ce soit les locaux qui profitent du Tourisme et non plus les grands groupes.
Revenir en haut
ju91rnb
Grand Animateur
Grand Animateur


Inscrit le: 23 Avr 2002
Messages: 1615
Localisation: PARIS

  Posté le: 14 Nov 2002 14:17    Sujet du message: article de liberation

ben en faite faut faire comme en corse faite sauter le club med...
Revenir en haut
klod
Assistant
Assistant


Inscrit le: 14 Juil 2002
Messages: 1526
Localisation: Madinina

  Posté le: 14 Nov 2002 17:16    Sujet du message: article de liberation

Ce qui se passe avec les Antilles, c'est que l'on ressemble maintenant trop à la france! portables, hypers, bureaux, Banques... Plages pour Plages, les gens préfèrent aller dans une contrée + exotique, -chère, et souvent + intéressée (oiu faisant semblant de l'être) par la personne des touristes...
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Accueil -> Forum -> News: article de liberation Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Liens relatifs sur Volcréole
Sujet Auteur Forum Réponses Posté le
article sur la musique africaine du monde ju91rnb Musiques - Artistes: 0 14 Nov 2002 10:18 Voir le dernier message
article sur Cheb kader un des pionier du RAI ju91rnb Musiques - Artistes: 0 14 Nov 2002 10:09 Voir le dernier message
Article de liberation sur missy ju91rnb Musiques - Artistes: 10 18 Nov 2002 09:53 Voir le dernier message
aller un petit article pour les fumeurs... ju91rnb Coup de coeur: 4 18 Nov 2002 09:33 Voir le dernier message

Tags
Copyright © 2001-2019 Volcreole.com



Charte | Contacts | Actualités | Accueil | Connexion | S'enregistrer | FAQ | Rechercher | Tags | Membres | Pseudos | Sujets | All | Forum | volcreole.com | Newbuzz.fr