Accueil archives.volcreole.com
Les archives de Volcreole: le site de référence des Dom-Tom !

 :: Connexion :: S'enregistrer :: Profil :: Rechercher :: Messages privés :: Membres :: Album photos :: FAQ :: Forum :: Chat :: Musiques :: Annuaires  :: 

Licenciement abusif dans les SSII
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Accueil -> Forum -> Coup de gueule: Licenciement abusif dans les SSII
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  Imprimer ce sujet 
Auteur Message
arablack
Grand Master
Grand Master
  Coup de gueule:   Sujet: Licenciement abusif dans les SSII

ma.bouya
Animateur
Animateur


Inscrit le: 27 Déc 2002
Messages: 634
Localisation: de koi je me mèle!!!

  Posté le: 19 Fév 2003 18:59    Sujet du message: Licenciement abusif dans les SSII

Enlisées dans la crise, les SSII réduisent discrètement leurs effectifs


En 2002, l'effectif dans les services aurait fondu de 5 %. En l'absence de plans sociaux, les syndicats s'inquiètent de la recrudescence des démissions forcées et des licenciements qu'ils jugent abusifs.

En 2002, l'effectif des SSII aurait fondu de 5 %. Par Culture peu enclines à recourir à un plan social, elles procèdent à un traitement individuel des départs. Cela donne lieu, selon les syndicats, à une multiplication des démissions forcées et des licenciements abusifs. DRH et dirigeants, eux, se retranchent derrière la nécessité d'ajuster équipes et compétences aux demandes du marché. Un impératif : réduire le taux d'intercontrats anormalement élevé. Pour 2003, aucun signe de reprise n'est perceptible, et les coupes devraient se poursuivre.

Témoignages : cinq anciens salariés évoquent certaines méthodes musclées du secteur



Du jeune diplômé au chef de projet d'expérience, les dérives sociales touchent un grand nombre de profils. Quelques cas de détresse individuelle parmi d'autres.

Mounir (*) , chef de projet, dix ans d'expérience : « J'ai servi de fusible ! »

« Ma période d'essai s'est transformée au bout de quatre mois en emploi définitif. Je donnais satisfaction tant sur le plan technique que relationnel. Le projet s'est déroulé correctement, et le client était satisfait ­ ce dont il a attesté explicitement. Mais l'installation du produit que j'avais recetté a été différée de deux ou trois semaine. Ce qui a coûté 23 000 euros de pénalité. J'ai servi de fusible.

Depuis octobre 2001, les contacts avec la hiérarchie étaient, de toute façon, de plus en plus difficiles. Un climat de dénigrement et de vexations s'est installé. Nombre de mes collègues ont accepté de signer des démissions. J'ai, pour ma part, refusé, et la négociation a porté sur les indemnités de licenciement. Quant aux motifs invoqués officiellement, c'était une caricature ! Il n'empêche que j'ai perdu toute confiance en moi et en mes qualités professionnelles. Je suis toujours demandeur d'emploi. »


Jean-Marc (*) , chef de projet, vingt ans d'expérience, dont dix en SSII : « On m'a mis sur un projet pourri »

« Le contexte était très tendu : nos managers avaient pour mission de réduire le taux d'intercontrats dans les quinze jours. D'une certaine manière, ils n'avaient donc pas d'autre choix que de nous licencier brutalement. Sur une trentaine de consultants dans mon service, la moitié était en intercontrat. Ils ont donc subi le même type d'assaut de la part de la hiérarchie.

Quant à moi, j'ai vite senti ce qui se passait : on m'a envoyé sur un projet géographiquement très éloigné. Je ne disposais d'aucun moyen pour travailler ­ pas même d'un téléphone ou d'un PC ! ­, les délais étaient impossibles à tenir, et le cahier des charges inexistant... Le projet pourri, en somme. Ensuite, on m'a licencié en me reprochant un refus de mission. Une méthode classique, qui rappelle les affres de la précédente crise ! »


Moussa (*) , ingénieur d'études et développement, quatre ans d'expérience en Informatique : « Je donnais pourtant entière satisfaction »

« J'ai été licencié pour insuffisance professionnelle. En réalité, j'ai été convoqué pour un entretien préalable de licenciement après les trois derniers mois passés en intercontrat. Pourtant, je venais de travailler un an sur un très gros projet. Mission qui avait été prolongée par rapport aux accords initiaux à la demande du client, qui était satisfait de mon travail. D'ailleurs, mon dernier entretien annuel de décembre 2001 prouvait que je donnais entière satisfaction. Il avait été spécifié alors qu'il serait souhaitable que je change de mission afin de compléter mon bagage technique et de me permettre de prendre des responsabilités sur un nouveau projet. Ma hiérarchie a finalement essayé de trouver un arrangement, me poussant à démissionner, mais j'ai refusé. Je suis actuellement en procès avec mon employeur. »


Raphael (*) , jeune diplômé, 25 ans, huit mois d'ancienneté : « Tu t'en vas, sinon on t'écrase »

« Après six mois de stage à l'essai, on m'a confié une mission. Le client était malheureusement en pleine restructuration interne, et ma mission ne se justifiait plus. Entre-temps, je suis tombé malade un mois et demi, par tranches successives. De retour un lundi, je demande à voir mon manager. Il me fait attendre jusqu'au mercredi. Là m'attend une convention de rupture à l'amiable avec un chèque daté du lundi. Mon sort est scellé, et le discours musclé : " Tu t'en vas sans faire d'histoire, sinon on t'écrase. On trouvera toujours une faute grave. " J'ai fait l'erreur de signer cette démission forcée, me privant des Assedic. Aux Prud'hommes, j'ai perdu en première instance sur la base de deux faux témoignages. Depuis un an et après une dépression, je suis à la recherche d'un emploi. La mention de mon ancien employeur me porte préjudice. »


Laure (*) , ingénieur d'études, plus de deux ans d'ancienneté : « Je devais signer une lettre type de litige »

« Après Neuf mois d'intercontrat sur la région Méditerranée, on m'a proposé une mission sur Paris, que j'ai acceptée mais qui n'a pas abouti. Mission fictive ? A ma connaissance, personne ne l'a occupée. Deuxième proposition : une mutation à Paris, que j'ai, cette fois, refusée. Licenciée, je devais signer une lettre type de litige pour entrer en transaction. Un point, toutefois, pouvait me nuire : la dispense de préavis. J'ai modifié la lettre en conséquence. A raison, puisque le paiement des trois mois de préavis ne me parvenait pas. Ayant réclamé mon dû, le directeur régional m'a menacée. Il ferait tout pour m'empêcher de retrouver du travail en jouant de son réseau de directeurs et commerciaux de SSII. Il exigeait aussi une courrier d'excuse. Un comble ! La pression syndicale a heureusement payé. Aujourd'hui, je me suis reconvertie dans l'enseignement. »


(*) Les prénoms des témoins ont été changés pour préserver leur anonymat. De même, ne figure pas le nom des sociétés employeurs. La diversité des témoignages recueillis prouvent, en effet, que les pratiques dénoncées se retrouvent dans un grand nombre de SSII.

Pour en savoir plus aller sur le lien http://www.01net.com/article/201074.html

Faites attention, ne vous laissez pas faire
Revenir en haut
DJ SparK
Master
Master


Inscrit le: 13 Juil 2002
Messages: 2257
Localisation: Panam city

  Posté le: 19 Fév 2003 19:53    Sujet du message: Licenciement abusif dans les SSII

Sinon y'a une autre technique, c'est d'employés en masse pour signer un nouveau contrat avec un gros clients (vous voyez, on à ce qui faut come effectifs), ensuite le contrat commence tout le monde est en place, et après on se rend compte (hasard ???) qu'on à vu beaucoup trop grand en terme de besoin humain.
Donc comme tout le monde était en période d'essai : DEHORS !
Revenir en haut
black is beautiful
Membre
Membre


Inscrit le: 28 Mar 2002
Messages: 307
Localisation: Suresnes

  Posté le: 19 Fév 2003 20:22    Sujet du message: Licenciement abusif dans les SSII

je pense que cela arrive surtout dans les grosses SSII comme Atos ou CAP-GEMINI dans ma boite ils ont préféré geler les embauches et les salaires plutôt que de licencier mais elle est beaucoup moins importante que Atos ou CAP.
Revenir en haut
P'ti Loup
Habitué
Habitué


Inscrit le: 01 Aoû 2002
Messages: 168
Localisation: Palaiseau

  Posté le: 04 Mar 2003 17:28    Sujet du message: Licenciement abusif dans les SSII

Moi, je suis dans une boîte qui n'est pas de la taille de cap ou de Atos et pourtant c'est exactement ce qui s'y passe :
On fait pression sur des jeunes salariés pour qu'ils signent des démissions moyennant indemnités qui sont 5 mois de salaires si faute graves et 4 mois si fautes légères alors que il n'y a même pas de fautes de la aprt des employés ...
Ou sinon, il ya eu aussi des gens qui travaillaient et à qui on a proposé des missions à nantes ! Ceux qui ont refusé se sont fait licencier pour refus de mission et ceux qui ont accepté la mission n'en ont plus jamais entendu parler d'aller à nantes ! Cela puait la mission fictive pour coller des casseroles à des collaborateurs !
Aujourd'hui dans ma boîte les gens qui sont en intercontrat flippent comme des fous car ils savent que le couperet peut tomber à n'importe quel moment !
Mais il faut savoir que quoi qu'il arrive, vous avez toujours la possibilité d'aller à la direction du travail dont dépend votre employeur pour raconter ce que vous avez subi et pour éventuellement entamer des procédures aux prud'hommes !

Tiembé raid
Revenir en haut
gwadaiti
Membre
Membre


Inscrit le: 18 Fév 2003
Messages: 220
Localisation: Panam' - Matoury - Grande savane via Acquin

  Posté le: 04 Mar 2003 18:11    Sujet du message: Licenciement abusif dans les SSII

Oui moi c'est un collègue qui faisait du pilotage dans mon service et à la base cette mission ne devait durer que trois ou quat' mois, après plusieurs entretiens avec la direction exprimant son envie de changement on lui a fais comprendre que c'est ça ou la porte !!!! Il a donc choisit de rester mais l'ambiance au taf avec ces responsables se dégradait de jours en jours, Ils n'attendaient que ça......jusqu'au jour où dans les escalers qui mènent au rdc, mon pote croise sa responsable et selon elle il l'aurait bousculée voir agressée - quand tu connais le boug impossible même après huit mois de travail à la con.......enfin ça remonte jusqu'à la direction de la boite et là entretien avec son boss lui disant que c'est innacceptable vis à vis du client !!!
t'es viré pour faute grave en lui stipulant que les prudhommes ne lui seraient d'aucuns secours ce qui fut le cas puisqu'il n'obtenu aucuns dédommagements !!!!


Comme je dis souvent bienvenue dans le Monde Merveilleux de la Jungle Informatik..."néo-esclavage moderne" où en fait tu fais ton taf tu te tais le plus souvent et t'auras tes 5 % dans deux ans !!!

Sur ce à bon entendeur.....faites come moi un bonne dose de Sport pour pas exploser ce (...) qui te sers de chef de projet avec ses pantalons moule couilles et son air de je sais tout et toi t'es un minable.........pôoooo elle est bonne l'ambiance chez le client !!!

Merci ce n'est pas toujours le cas..............

Marcus GFI memba mais pas pour longtemps !!!!
Revenir en haut
Rakoun
Grand Animateur
Grand Animateur


Inscrit le: 11 Avr 2002
Messages: 1148
Localisation: Paris

  Posté le: 04 Mar 2003 18:50    Sujet du message: Licenciement abusif dans les SSII

gwadaiti a écrit:

Marcus GFI memba mais pas pour longtemps !!!!


j'ai un ami qui a bossé à GFI, il a réussi à démissioner .
C'est vrai qu'en ce moment la situation n'est pas évidente dans les SSII, je bosse avec des gens de CAP et leur délégué syndical m'a dit que chez CAP il virait 9 personnes par mois et pas 10, histoire qu'il n'y ait pas de plan social.En tout cas j'irai jamais chez CAP

Rakoun
Revenir en haut
gwadaiti
Membre
Membre


Inscrit le: 18 Fév 2003
Messages: 220
Localisation: Panam' - Matoury - Grande savane via Acquin

  Posté le: 06 Mar 2003 12:30    Sujet du message: Licenciement abusif dans les SSII

Weh Cap c'est les plus gros ésclavagiste de la bande SSII
Y m'avait proposé50 kf de moins que ce que je gagne a lè !!!

Sinon c'est clair que la conjoncture fait en sorte que tu es heureux d'avoir un taf et que ton client t'apprécie

fossssssssss

Marcus 4 my prests !!!
Revenir en haut
noémie
Membre
Membre


Inscrit le: 08 Avr 2002
Messages: 342
Localisation: Paris

  Posté le: 06 Mar 2003 14:37    Sujet du message: Licenciement abusif dans les SSII

moi gt assistante commerciale lannée derniere dans une petite SSII , et ct la meme!
et c vraiment un metier de rat!!!
g appelé mes anciens collègue et il y en a plus de 5 ki ont été licencié!
Revenir en haut
coutcha22
Membre
Membre


Inscrit le: 16 Déc 2002
Messages: 255
Localisation: 93-22( Vive ma Bretagne)

  Posté le: 06 Mar 2003 14:59    Sujet du message: Licenciement abusif dans les SSII

c koi 1 ssii???
excusez mon ignorance
Revenir en haut
arablack
Grand Master
Grand Master


Inscrit le: 09 Avr 2002
Messages: 3816
Localisation: Pointe-à-Paris !!

  Posté le: 06 Mar 2003 15:01    Sujet du message: Licenciement abusif dans les SSII

SSII : societes de service et d'ingenierie Informatique
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Accueil -> Forum -> Coup de gueule: Licenciement abusif dans les SSII Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum

Liens relatifs sur Volcréole
Sujet Auteur Forum Réponses Posté le
LICENCIEMENT Sam News: 1 03 Fév 2002 19:59 Voir le dernier message
Les SSII et le freelance dans les DOM-TOM Rakoun Informatique: 3 24 Avr 2002 23:35 Voir le dernier message

Tags
Copyright © 2001-2020 Volcreole.com



Charte | Contacts | Actualités | Accueil | Connexion | S'enregistrer | FAQ | Rechercher | Tags | Membres | Pseudos | Sujets | All | Forum | volcreole.com | Newbuzz.fr